Que peut apporter le tableau blanc interactif dans les apprentissages en primaire ?


tableau blanc interactif

Le tableau est un élément constitutif d’une salle de classe pour un enseignant. Depuis le XIXe siècle, il sert de support pour partager les apprentissages avec les élèves.

Il n’a pas toujours été d’un blanc immaculé comme aujourd’hui. Tout d’abord noir en ardoise, on écrivait dessus à la craie blanche et on en avait plein les mains que l’on frottait sur nos vêtements.  Quand on effaçait le tableau avec la brosse ou quand on tapait la brosse pour la nettoyer, on respirait la poussière de craie. Quand on le lavait à l’éponge, cela laissait des traces blanches. C’était tout un art le nettoyage du tableau.

Du noir au vert

Depuis son avènement au XIXe siècle, le tableau a évolué : les matières premières qui le composent ont changé et il s’est modernisé.

De noir en ardoise sur un cadre en bois, il est devenu vert et s’est accroché au mur et s’est aimanté.

Du vert au blanc

L’heure de la retraite des craies a sonné avec l’apparition des tableaux blancs sur lesquels on écrit désormais au feutre effaçable. Cette surface blanche sert également d’écran pour projeter des diapositives ou des documents sur support transparent sur lesquels il est possible d’écrire avec des feutres de couleurs. Progressivement, les projecteurs et rétroprojecteurs ont laissé leur place à des vidéoprojecteurs reliés à des ordinateurs voire des supports encore plus mobiles.

Le tableau blanc interactif

Le développement technologique a transformé le tableau blanc en tableau blanc interactif intégré sur lequel on projette de plus en plus de documents en créant des interactions.

Outil moderne et fonctionnel, le TBI est facile à utiliser pour le professeur et les élèves, et ce dès l’école élémentaire.

En effet, son usage permet une nouvelle façon de partager et de transmettre des connaissances avec les élèves en projetant directement des illustrations, des tableaux de données chiffrées, des vidéos… directement à partir d’un ordinateur ou d’un mobile.

Le logiciel interactif permet une prise en main aisée par son utilisateur. Sa surface est utilisable avec des feutres effaçables, des stylets spéciaux et même avec les doigts.

Il est facile de faire participer une classe pour un professeur des écoles : les documents projetés peuvent être complétés en direct et donner lieu à des recherches annexes.

Comment fonctionne un TBI : cette vidéo vous explique tout !

Opter pour un TBI fixe ou mobile

Afin de se rendre indispensable, le tableau blanc interactif est devenu mobile. En effet, il peut tenir dans un sac voire une poche en réduisant sa taille à celle d’un téléphone mobile.
S’en servir dans une classe est presque un jeu d’enfant désormais et les les logiciels du TBI sont idéaux pour l’apprentissage.

Plus léger, très simple d’utilisation, d’installation facile, moins coûteux, le tableau blanc interactif mobile est un vecteur de communication dans une classe qui permet un emploi régulier en salle de classe pour partager des connaissances et faciliter les échanges entre l’enseignant et les écoliers.

Il y a plusieurs façons d’intégrer l’innovation technologique dans les classes de façon positive : le TBI en est une, il attire la curiosité des élèves, son côté ludique les séduits.

En outre, faire parvenir des cours à un élève malade ou encore envoyer des documents par email sont des possibilités également offertes par le TBI.

Il reste à savoir avec le temps, si l’utilisation de ce type d’outil multimédia améliorera le niveau des apprentissages des élèves qui en sont équipés et aura une incidence sur leurs résultats scolaires.

Anne Vaneson-Bigorgne



NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances dédiées aux familles, parents et enfants