Partager le congé parental : oui au principe, non aux modalités de mise en oeuvre



Un projet de loi pour l’égalité entre les femmes et les hommes a été présenté la semaine dernière en conseil des ministres. Parmi les mesures, une réforme du congé parental permettant son partage entre les deux parents a été proposée. La durée maximale dudit congé de 3 ans serait répartie entre les deux parents :
2 ans ½ pour l’un auxquels 6 mois, exclusivement réservés à l’autre, pourraient s’ajouter et seraient perdus si non pris.

Familles Rurales, qui a toujours défendu le principe d’égalité, accueille favorablement cette volonté de répartition du congé parental entre les deux parents en instaurant une partie non transférable entre eux.

Toutefois, la réforme proposée ne nous paraît pas adéquate. Elle semble même aller à l’encontre de l’objectif initial pour plusieurs raisons :

– Même s’il est important d’encourager l’implication des deux parents, Familles Rurales estime qu’il faut leur laisser la liberté d’organiser ces 3 ans comme bon leur semble.
– De plus, tous n’occupent pas un emploi aux évolutions de carrière gratifiantes. Certains préfèrent donc interrompre leur activité pour se consacrer trois années à l’éducation de leurs enfants.
– Enfin, dans la formule proposée par le gouvernement, si l’autre parent ne prend pas le congé, quel sera le mode de garde de l’enfant à l’issue des deux ans ½ ? Les parents ne seront-ils pas
confrontés à des difficultés pour trouver un système de garde jusqu’à la prochaine rentrée scolaire ? La solution préconisée est-elle la scolarisation dès 2 ans ?

De plus, Familles Rurales propose la création d’un congé parental partagé plus court et mieux rémunéré :

– Accessible dès le premier enfant ;
– D’une durée de 12 mois maximum ;
– Assorti d’une période de 2 mois consécutifs non transférable réservée au second parent.

Pour Familles Rurales, la politique familiale et celle de l’égalité homme-femme ne doivent pas être opposées. Des intérêts communs doivent être recherchés afin de ne pas démunir l’une pour enrichir l’autre.




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !