MONTESSORI: un livre, une école



L’enfant n’est pas un vase que l’on remplit, mais une source que l’on laisse jaillir.

Montessori International School, école bilingue Montessori de la maternelle à la terminale, ouvre ses portes en Septembre 2011 dans les Yvelines (Clayes sous Bois).

Cet établissement repose sur trois fondements:
La pédagogie Montessori, le bilinguisme et la sensibilisation au développement durable.

Une école Montessori considère que son rôle est d’apprendre à l’enfant à chercher en étant actif dans ses apprentissages tout en valorisant et respectant son rythme, ses intérêts et sa personnalité.
Ses buts sont:

– L’épanouissement de l’enfant
– Son autonomie et sa responsabilisation
– Sa confiance en soi et son estime de soi

Stimulé par des éducateurs bienveillants, l’enfant apprend en manipulant un matériel pédagogique scientifiquement élaboré, qui isole les concepts et permet de les appréhender de façon concrète et expérimentale avant de passer à l’abstraction.

Un établissement bilingue et international qui dispense 50% des cours en anglais en primaire, avec de l’anglais renforcé au secondaire et l’enseignement de l’espagnol dès la 6ème. Le chinois et l’espagnol sont en option dès la maternelle. Les professeurs de langue sont natifs et transmettent leur culture en plus de leur langue. Montessori International School accueille des enfants de toute nationalité et de toute culture. Les correspondances avec des écoles à l’étranger sont développées. Cette approche multiculturelle développe la tolérance et le goût de la différence.

Un éco-école qui sensibilise au respect de l’environnement et au développement durable en favorisant les contacts avec la nature (soin des plantes et des animaux, jardinage, journées à la ferme, sorties nature). Notre projet est de faire prendre conscience aux enfants qu’ils peuvent, individuellement et collectivement, modifier le cours des choses. Montessori International School pense qu’il vaut mieux être plutôt qu’avoir. Elle éduque au « savoir être », à la paix, à la solidarité et à la citoyenneté. Ces thèmes sont abordés au quotidien par des gestes concrets.

Montessori International School
1, rue des Entrepreneurs
78 340 Les clayes sous Bois

www.montessori-school.fr/

International Montessori School ouvre en Septembre 2011 aux Clayes sous Bois, dans un bâtiment entouré d’un jardin:
Une maternelle, un primaire, une classe par niveau en petits effectifs de la 6ème à la terminale.

« L’enfant n’est pas un vase que l’on remplit, mais une source que l’on laisse jaillir » *
Un livre pour changer notre regard sur l’enfant et sur l’éducation

On entend souvent parler de la pédagogie Montessori, mais qu’est-ce exactement ? Une méthode permissive qui laisse une entière liberté à l’enfant ? Une philosophie de l’enfant roi ? Pas du tout. Ils s’agit d’un mode de pensée qui place l’enfant au centre de la pédagogie, le considérant avec le plus grand respect, dans sa globalité et son individualité. C’est l’éduquer en trouvant le juste équilibre entre l’exigence et le laisser-faire.

La méthode Montessori considère qu’éduquer ce n’est pas dresser, c’est accompagner sur le chemin personnel de l’épanouissement. C’est pour cela que Maria Montessori ne souhaitait pas utiliser le terme « d’instituteur », qui vient du latin in stutere, c’est-à-dire « mettre dans », comme si on remplissait un enfant de connaissance mais plutôt le terme « d’éducateur », qui vient du latin educare qui signifie « élever, faire jaillir ».

A travers cet ouvrage, Charlotte Poussin nous invite à changer notre regard sur l’enfant, à ne pas le considérer comme un adulte à venir, que l’on peut modeler, mais comme un être en devenir, une personne à part entière que l’on doit aider à Se développer. Et ce, en respectant ses qualités inhérentes, son rythme et sa personnalité.

Cet ouvrage montre bien comment les éducateurs stimulent tous les élèves sans pousser ceux qui ne sont pas prêts, ni retenir ceux qui souhaitent aller plus loin. Nous comprenons que dans la pédagogie Montessori il n’y a pas de notion d’avance ou de retard car l’activité que l’enfant choisit librement le satisfait dans son besoin de découverte et sa soif d’apprendre.
La clé d’une éducation réussie étant la confiance en soi, cette méthode permet à l’enfant de « faire seul » tout en étant « contenu » par le regard bienveillant de l’adulte qui l’accompagne. En fin d’ouvrage, l’auteur propose quelques idées d’activités proposées dans les classes Montessori.
Cependant, elle précise que le plus important dans cette approche, c’est l’état d’esprit, le regard que l’on porte sur l’enfant, un regard porteur d’amour et de respect. Car le vrai but de cette pédagogie c’est que l’enfant soit autonome, indépendant, responsable et sûr de lui .

Extraits du sommaire :
Chapitre 1 :
Maria Montessori
La première femme médecin d’Italie
La première école Montessori
La multiplication des écoles et la notoriété
Chapitre 2 :
Le développement de l’enfant
L’esprit absorbant
Les périodes sensibles
Les étapes du développement
Annexes :
Quatre activités détaillées
Comment devenir éducateur/éducatrice Montessori

Charlotte Poussin est diplômée de l’Association Montessori International. Elle est éducatrice et membre de l’Association Montessori France.

Ce livre s’adresse :

– Aux parents ou aux personnes s’occupant d’enfants et souhaitant avoir une vue d’ensemble sur la méthode Montessori.
– Aux parents envisageant l’inscription ou ayant inscrit leurs enfants dans une école Montessori pour une meilleure harmonie entre l’ambiance de l’école et celle de la maison.
– A tous ceux qui désirent poser un nouveau regard sur l’enfant et sur l’éducation.

Cet ouvrage qui sortira début mai 2011 est le deuxième opus d’une nouvelle collection dirigée par Anne Ghesquière qui propose des sujets tournés vers l’être au lieu d’avoir pour replacer la relation à soi et à l’autre au centre de tout. Gandhi disait « Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde ».
Découvrez dans la même collection:
J’arrête de râler – de Christine Lewicki (paru le 21 avril 2011)
101 actions solidaires et écologiques – Qu’est-ce que je peux faire ? de Christophe Chenebault (à paraître en juin ou septembre 2011)

* Maria Montessori. Elle s’est sans doute inspirée de Montaigne qui a écrit dans Les Essais « Enseigner, ce n’est pas remplir un vase, c’est allumer un feu ».




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !