France – Haïti – Partage : Spécial séisme en Haïti



Le 12 janvier dernier Haïti a subi une catastrophe dont la véritable ampleur se révèle de jour en jour.
France-Haïti-Partage qui intervient dans l’ile, principalement à Port-au-Prince, s’est mobilisée pour venir en aide à la population haïtienne auprès de laquelle nous sommes régulièrement présents depuis 20 ans notamment dans les quartiers populaires et bidonvilles.

La forte mobilisation de nombreux pays et ONG qui ont les moyens logistiques et humains pour intervenir rapidement et efficacement sur le terrain ne permet pas à notre association d’agir immédiatement.

Forts de notre expérience et des contacts étroits que nous avons noués depuis longtemps avec la population et les institutions locales, nous mettons en place des actions qui interviendront dans la phase suivant les opérations d’urgence.

Nous recevons des messages de nos partenaires haïtiens, eux-mêmes durement touchés mais sommes, à ce jour, toujours sans nouvelles de certains d’entre eux. Toutes les institutions haïtiennes avec lesquelles nous avions l’habitude de collaborer sont détruites (mairie, ministères, centre d’accueil d’enfants des rues, commissariats, etc…)

Port-au-Prince survit dans le chaos mais la population, malheureusement habituée à vivre dans des conditions difficiles, fait preuve d’une très grande capacité de réaction.
Avec courage et dignité, les haïtiens tentent de s’organiser afin de pallier l’absence d’eau courante, de nourriture, d’électricité et de système de santé dans un climat d’insécurité quasi permanent. Les actions de notre association sont centrées sur les problèmes des enfants en situation de grande marginalité (enfants et adolescents des rues et enfants en domesticité) et des populations les plus vulnérables (associations de femmes en zone rurale et initiatives locales dans les bidonvilles de la capitale).

Après le séisme qui a ravagé Port-au-Prince, ces populations se retrouvent dans un état de pauvreté et d’abandon encore plus grand. Au-delà de la reconstruction matérielle, il va falloir aider ces femmes et enfants, vivant déjà dans des situations de fragilité extrême, à trouver les moyens d’un retour rapide à une vie décente.
Aux nombreux enfants qui survivaient déjà péniblement dans les rues de la capitale haïtienne, viennent s’ajouter ceux qui ont perdu leurs parents voire même toute leur famille dans la catastrophe. Autant d’enfants dont l’avenir est en partie lié au soutien que nous pourrons leur apporter.
Nous avons reçu de nombreuses marques de sympathie et de nombreux dons et remercions vivement les personnes et institutions qui nous accordent leur confiance depuis toujours et nous supportent dans cette épreuve.

Nous informerons tous nos généreux donateurs des actions que nous mènerons à Haïti dès que la situation sur place nous permettra d’agir à nouveau efficacement.

Les moyens à mettre en oeuvre sont considérables tant la tâche est grande. Nos actions sont, depuis notre création en 1989, soutenues par deux partenaires niçois qui, comme nous, connaissent bien Haïti et sont régulièrement présents sur le terrain.

Agissant dans des domaines différents (un torréfacteur et acteur du commerce équitable et un spécialiste de la culture et de l’art haïtien), ces deux entreprises nous apportent les moyens financiers et humains d’agir dans ce pays.

Cependant, les personnes qui souhaiteraient appuyer nos actions peuvent encore faire des dons par courrier :

France – Haïti – Partage
Espace Loas
36, rue Droite
06300 Nice
Tél. : 04 93 62 64 80 / 04 93 08 60 93

A propos de France – Haïti – Partage :
FHP est une association humanitaire à but non lucratif régie par la loi de 1901 et reconnue par l’Etat Haïtien comme ONG internationale.
Créée en 1989 à l’initiative de parents adoptants d’enfants haïtiens, ses actions sont centrées sur les problèmes des enfants en situation de grande marginalité et des populations les plus vulnérables.
L’association intervient notamment à Port-au-Prince, à Verrettes et à Cap Rouge selon trois lignes d’action :
Adolescents des rues (A.D.R.) : programme d’insertion sociale en faveur de jeunes et adolescents des rues de Port-au-Prince.
Accueil des fillettes de la rue : suivi sanitaire, psychologique et juridique. Lutte contre la prostitution et la drogue.
Microcrédits et épargne : financement de microprojets à l’attention des femmes en milieu rural qui assurent la responsabilité et la charge de famille.

Source : France Haiti Partage




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !