UNICEF // Sauver les enfants dans le Sud de la Somalie est une priorité



Aujourd’hui plus d’un million 200 000 enfants à travers le sud de la
Somalie ont besoin d’une aide d’urgence et 640 000 enfants souffrent de malnutrition aiguë.

C’est pourquoi l’UNICEF appelle tous les acteurs de cette urgence à faire de la survie des enfants la première priorité et à soutenir tous les efforts pour accéder aux enfants qui en ont besoin.

« Les enfants du sud de la Somalie ont désespérément besoin de notre aide. Beaucoup trop sont déjà morts et beaucoup d’autres sont menacés si nous n’agissons pas maintenant, » a déclaré Rozanne Chorlton, la représentante de l’UNICEF en Somalie. « Les familles ne devraient pas avoir à quitter leurs maisons, les mères et les enfants ne devraient pas avoir à subir des jours de marche périlleuse pour chercher de la nourriture et de l’eau et connaître l’incertitude de la vie dans un camp. Toute notre énergie doit être concentrée sur la sauvegarde de ces vies. »

Pour aider les enfants aussi vite que possible, l’UNICEF aux côtés de ses partenaires a étendu massivement ses opérations sur le terrain et utilise toutes les possibilités afin d’acheminer l’aide dans la région. A ce jour, l’UNICEF a pu faire parvenir des produits de supplémentation nutritionnelle pour 65 000 enfants dans les régions affectées par la sécheresse du sud de la Somalie. Ces produits sont distribués par nos partenaires sur le terrain.

Trois vols vers Mogadiscio, deux vers Galkayo et un vol vers Baidoa, ainsi que deux bateaux pour Mogadiscio ont déjà acheminé des cargaisons de produits nutritionnels. Ces cargaisons contiennent 653 tonnes de mélange maïs-soja, une farine enrichie pour nourrir plus de 65 000 enfants vulnérables et également 230 tonnes d’aliments thérapeutiques pour traiter 16 000 enfants souffrant de malnutrition sévère. Une grande part de ces produits a déjà été acheminée vers les enfants à Mogadiscio et dans les régions de Gedo, Middle Juba, Lower Juba, Bay et Lower Shabelle dans le sud de la Somalie.

L’UNICEF prévoit d’intensifier sa chaine d’approvisionnement afin de pouvoir fournir les 325 centres de supplémentation nutritionnelle, les 16 centres de stabilisation et les 201 centres de récupération nutritionnelle intensive. Et prévoit aussi d’étendre les services ambulatoires pour atteindre les enfants dans les zones isolées.

L’UNICEF va distribuer de façon ciblée des aliments de complément pour 150 000 foyers par mois, pendant les deux prochains mois. Dans le camp K-50 (Middle Shabelle), 7 000 familles déplacées reçoivent des rations de farine enrichie. L’UNICEF travaille également avec ses partenaires pour lancer la distribution de rations afin de fournir 3 repas par jour à 8 000 personnes dans les zones où les déplacés arrivent.

« Malgré les difficultés, nous arrivons à accéder aux enfants. Cette semaine, nos partenaires ont pu distribuer à 3 500 enfants des farines enrichies et des aliments thérapeutiques prêts à l’emploi dans les zones difficiles d’accès des régions Qansadheere et Bay, » a déclaré Rozanne Chorlton.

La semaine prochaine, un navire transportant 410 tonnes de farines enrichies destinées à des distributions ciblées pour plus de 20 000 familles est attendu au port de Mogadiscio. Le navire transportera aussi du lait thérapeutique F-75 et des aliments thérapeutiques prêts à l’emploi pour traiter plus de 7 300 enfants souffrant de malnutrition sévère.

www.unicef.fr




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !