Un nouvel horizon pour l’école primaire



Aujourd’hui, environ 15 % des élèves qui quittent l’école primaire connaissent de graves lacunes dans les domaines de la lecture, de l’écriture et des mathématiques. Cette proportion est d’autant plus préoccupante qu’elle souligne une forme d’exception française : dans l’enquête internationale PIRLS, dont les résultats ont été publiés fin novembre, la France se classe en dessous de la moyenne des pays comparables de l’O.C.D.E. et en dessous de la moyenne européenne, alors même qu’elle est l’un des pays où le nombre d’heures de cours est le plus élevé et la scolarité la plus précoce.

Cette situation peut être expliquée par la conjonction de trois facteurs :
L’institution scolaire ne parvient pas à corriger efficacement les inégalités liées à l’origine sociale des élèves ;
L’école a connu une inflation considérable du nombre de ses missions, au détriment des savoirs fondamentaux ;
Les moyens d’évaluation dont dispose aujourd’hui l’institution scolaire ne sont pas assez fiables pour lui permettre d’analyser ses propres difficultés et d’y répondre.

La lutte contre l’échec scolaire doit être le premier objectif de l’école primaire. Les mesures proposées par le ministre de l’Éducation nationale visent un objectif précis : diviser par trois le nombre d’élèves en difficulté au cours des 5 prochaines années. Cela suppose de poursuivre trois grands axes :

> Réorganiser le temps scolaire pour le mettre au service de la réussite des élèves

A la rentrée 2008, la semaine des élèves s’étendra du lundi au vendredi. Elle se composera d’un socle de 24 heures d’enseignement obligatoire consacrées aux apprentissages fondamentaux et de 2 heures complémentaires d’aide personnalisée qui sera destinée aux élèves en difficulté.
Les deux heures d’aide personnalisée, libérées grâce à la suppression des cours le samedi matin, font toujours partie de l’obligation de service des enseignants. Des discussions se tiennent actuellement avec les représentants des personnels enseignants du premier degré pour déterminer la manière dont le service des enseignants intègrera cette réorganisation. Les textes de cadrage national seront arrêtés au 1 er trimestre 2008 et seront mis en œuvre à la prochaine rentrée.
Les élèves qui, à la fin d’école primaire, rencontrent de grandes difficultés dans la maîtrise du langage, de la lecture ou de l’écriture, auront la possibilité de participer à des séquences de remise à niveau entre la fin du C.M.1 et le commencement de la scolarité au collège. Ces séquences vont être expérimentées dès cet été dans le cadre de l’école ouverte.

> Donner à l’école des objectifs clarifiés

Les programmes scolaires du primaire sont en cours de réécriture afin de donner à l’école des programmes clairs, lisibles par tous, favorisant la liberté pédagogique des maîtres tout en définissant avec précision des objectifs d’apprentissage pour chaque année scolaire. Ces nouveaux programmes seront présentés dans le courant du premier trimestre de l’année civile 2008.
Ces programmes donneront une priorité absolue à l’apprentissage de la langue française, de la lecture et de l’écriture tout au long de la scolarité primaire.
Ils feront l’objet de toutes les consultations nécessaires et seront, en outre, soumis à l’avis de la commission des Affaires culturelles, familiales et sociales de l’Assemblée nationale et de la commission des Affaires culturelles du Sénat. Ils seront publiés en mai 2008 et mis en œuvre à la rentrée 2009 pour l’ensemble des niveaux.

> Donner à l’école les moyens de connaître son efficacité

Il est nécessaire de disposer d’un véritable système d’évaluation des performances afin de mesurer les acquis des élèves, d’informer les familles et de permettre aux écoles et aux enseignants de se situer et de déterminer les objectifs attendus.
Les deux évaluations nationales témoins qui serviront à mesurer les acquis des élèves au C.E.1 et au C.M.2 seront en place pour l’année scolaire prochaine. Leurs constats seront rendus publics par école dès la rentrée 2009 et pourront servir de référence à tous les élèves et à tous les enseignants pour la maîtrise des objectifs fondamentaux en français et en mathématiques.

Xavier Darcos , 11 décembre 2007
© www.education.gouv.fr – M.E.N.

Source: Ministère de l’Education Nationale




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !