Scolarisation des enfants handicapés : des enfants qui ne comptent pas !



5 000 enfants handicapés à domicile, 20 000 enfants handicapés non scolarisés, 13 000 enfants handicapés sans solution, …

Des sources différentes, des chiffres recoupés et imprécis, aucune statistique claire, en France les enfants handicapés privés de leur droit à l’éducation ne comptent pas.

L’Unapei appelle les familles à se manifester et saisir les tribunaux

Selon le rapport des sénatrices Claire-Lise Campion et Isabelle Debré sur la loi handicap de 2005 paru en juillet 2012, Il y aurait environ 5 000 enfants handicapés de 6 à 16 ans vivant à domicile et non scolarisés. Au total, en regroupant domicile et établissement, 20 000 enfants handicapés soumis à l’obligation scolaire seraient non scolarisés, les trois quarts étant cependant accueillis en établissements spécialisés et bénéficiant du soutien d’un éducateur, les autres vivant avec leurs parents et étant pour l’essentiel en attente d’une solution adaptée à leurs besoins éducatifs.

En 2008, la CNSA [1] dévoilait le nombre de 13 000 enfants handicapés privés de leur droit à l’éducation, contraints à rester à la maison faute de place en établissement adapté.

Combien d’enfants handicapés compte la France ? Combien sont-ils en âge d’être scolarisés ? Combien d’entre eux ne sont pas scolarisés ? Qui et où sont-ils ? Ils sont très nombreux, mais il est impossible de le quantifier.

De rapports en rapports, de plan autisme en plan autisme, tous alertent sur le manque de statistiques et préconisent des études pour proposer des solutions à la hauteur des besoins réels. Comment mener une politique d’éducation et du handicap efficace sans connaitre les besoins réels ?

Dans son réseau, l’Unapei recense 5000 enfants handicapés mentaux sur liste d’attente des IME [2] gérés par ses associations, qui sont donc à la maison sans aucune solution éducative. Où sont-ils dans les chiffres officiels ? 12% [3] des IME de l’Unapei ne sont pas dotés en enseignant de l’Education nationale, donc les enfants accueillis ne reçoivent pas d’éducation scolaire. Où sont-ils dans les chiffres officiels ?

« Quel avenir propose-t-on à un enfant qui est dès le plus jeune âge privé d’un droit fondamental ? Un très grand nombre d’enfants handicapés n’a pour seul horizon le regard de ses parents, sans lien avec l’extérieur. Accepterait-on qu’un enfant reste chez lui parce qu’il n’y a pas de place au collège ? Le fait qu’il n’y ait pas de chiffre, qu’on ne les recense pas, c’est dire aux familles que leurs enfants ne comptent pas. C’est intolérable » s’indigne Christel Prado, présidente de l’Unapei.

L’Unapei appelle les familles à saisir les tribunaux afin que cette injustice et ce manque de considération cessent.

L’Unapei demande au gouvernement une étude statistique sur le handicap en France.

Elle demande que le 3ème plan autisme soit à la hauteur des besoins réels.

La refondation de l’école devra prendre en compte les besoins singuliers de ces élèves particuliers et enfin considérer la nécessité absolue de se rapprocher de l’éducation adaptée pour éradiquer une fois pour toute cette injustice.

L’Unapei rappelle que l’éducation est un droit fondamental que l’Etat doit garantir à tous les enfants de la République.

À propos de l’Unapei
Union nationale des associations de parents, de personnes handicapées mentales et de leurs amis :

Créé en 1960, l’Unapei est le premier mouvement associatif français œuvrant pour la représentation et la défense des intérêts des personnes handicapées mentales. Les associations affiliées à l’Unapei agissent pour répondre aux besoins et aux attentes des personnes handicapées mentales, favoriser leur insertion et leur permettre de vivre dignement avec et parmi les autres.

L’Unapei est un mouvement national qui fédère 600 associations présentes au niveau local (Apei, Papillons Blancs, Chrysalide, Envol…), départemental (Adapei, Udapei, Association tutélaire) et régional (Urapei).

L’Unapei en chiffres :
· 180 000 personnes handicapées accueillies
· 60 000 familles adhérentes des associations affiliées
· 3 000 établissements et services spécialisés
· 75 000 professionnels employés dans les associations et les établissements

Plus d’informations sur : texte

[1] Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie
[2] IME = Institut médico-éducatif
[3] Enquête de l’Unapei – juin 2011 – la collaboration entre IME, SESSAD et l’Education nationale réalisée sur un échantillon représentatif de 162 établissements répartis sur toute la France gérés par les associations de l’Unapei




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !