RENTREE SCOLAIRE : PENSEZ A HYDRATER VOTRE ENFANT A L’ECOLE !(1/2)



L’EAU, CONSTITUANT ESSENTIEL DU CORPS HUMAIN

L’eau est le principal constituant du corps humain. Chez les enfants la proportion d’eau dans le corps est plus importante que chez les adultes (75 % du poids corporel à la naissance, 60 % à l’âge adulte) . C’est un nutriment vital, présent dans toutes les cellules. L’eau remplit de nombreuses fonctions physiologiques : solvant, milieu de réactions chimiques, transporteur de nutriments et de déchets du métabolisme, thermorégulateur, lubrifiant, absorbeur de choc…

Le maintien de la balance hydrique est donc essentiel pour le fonctionnement optimal de notre organisme. Or, ce dernier ne sait pas stocker l’eau et en perd quotidiennement via les urines, la respiration, la transpiration et les selles. L’eau apportée par notre alimentation et l’eau produite par le métabolisme n’étant pas suffisantes pour combler ces pertes, il est donc essentiel de les compenser chaque jour en buvant de l’eau.

Chez les enfants tout comme chez les adultes, les besoins en eau varient en fonction de l’âge, du sexe, des conditions climatiques et de l’activité physique. Un enfant en bonne santé est considéré comme correctement hydraté tant qu’il maintient sa balance hydrique. Toutefois, les enfants sont particulièrement exposés à un déficit hydrique favorisant ainsi la déshydratation .

un enfant agé de 4 à 8 ans et vivant dans un climat tempéré devrait boire 1,1l d’eau par jour. Pour un enfant plus agé ( entre 9 et 13 ans ) la quantité d’eau à boire chaque jour est de 1,3l pour les filles et de 1,5l pour les garçons

POURQUOI LES ENFANTS SONT-ILS PLUS SENSIBLE A LA DÉSHYDRATATION ?

Les enfants sont plus exposés à un déséquilibre de la balance hydrique que les adultes pour plusieurs raisons :

1. Leur rapport surface corporelle/poids est plus élevé aussi les pertes d’eau sont proportionnellement plus importantes via la peau que chez les adultes ;
2. Leur métabolisme énergétique est élevé , car ils sont en pleine croissance ;
3. Leur système de thermorégulation est différent de celui des adultes, car leur corps s’acclimate différemment lors de changement de température notamment lors de la pratique d’un sport ;
4. Ils n’ont pas toujours le réflexe de boire même quand ils ont soif, sans doute car ils sont trop absorbés par leurs activités. De plus, pour accéder à l’eau, les enfants sont généralement dépendants des adultes qui ne sont pas toujours à même de reconnaître les signes de déshydratation .

Les parents et les enseignants doivent savoir identifier les premiers signes d’une déshydratation légère ou modérée chez l’enfant sain, pour pouvoir agir au mieux et au plus vite.

QUELS SONT LES SIGNES DE LA DÉSHYDRATATION ?
Une déshydratation légère à modérée (< 2 % du poids corporel) peut s’accompagner des signes et symptômes cliniques suivants : soif, sécheresse de la bouche, insomnie, fatigue, absence ou appauvrissement des larmes lors des pleurs, diminution de la diurèse, faiblesse musculaire, céphalées, vertiges ou étourdissements
La présence d’un de ces signes devrait nous amener à nous poser la question suivante : « Mon enfant a-t-il assez bu ? »
N’attendez pas que votre enfant ait soif pour le faire boire. S’il ressent la sensation de soif, c’est que son petit corps a déjà commencé à perdre de l’eau.

LES ENFANTS SONT-ILS BIEN HYDRATES ?
Quelques études réalisées dans différents pays tendent à montrer que plus de 2/3 des écoliers ne sont pas suffisamment hydratés :

Deux études menées l’une en Israël , et l’autre en Sardaigne ont

révélé que 63 % et 83 % des enfants respectivement présentaient une
osmolalité urinaire* supérieure à 800 mOsm/L le matin à l’école.
Récemment (2009) Stookey et al ont révélé sur un échantillon de 558 enfants américains âgés de 9 à 11 ans, que 63 % des écoliers à Los Angeles et 66 % à New-York avaient une osmolalité urinaire élevée le matin en arrivant à l’école. Cette déshydratation cellulaire pourrait s’expliquer par le fait de ne pas boire d’eau le matin avant d’aller à l’école, même si les enfants prennent un petit déjeuner.

En France, une étude similaire à celle réalisée aux USA va être menée
par le Pr Friedlander, chef de service des Explorations Fonctionnelles à l’Hôpital Européen Georges Pompidou, à l’automne 2010 afin de connaître l’état d’hydratation des écoliers français.
Un bon réflexe pour les parents est d’avoir toujours une bouteille d’eau avec soi ou dans la voiture, afin que les enfants puissent bien s’hydrater sur le chemin de l’école et à son retour.

Lire la suite




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !