Première Mondiale ! Un calmar géant naturalisé arrive à la Grande Galerie de l’Evolution



Le 25 mars 2008, le Muséum national d’Histoire naturelle accueillait en sa Grande
Galerie de l’Évolution le premier spécimen de calmar géant plastiné au monde !

L’arrivée de Wheke (prononcez Ouéké) à la Grande Galerie de l’Évolution est le fruit d’un don du NIWA (National Institute of Water & Atmospheric Research Limited) au Muséum national d’Histoire naturelle, par l’intermédiaire de Steve O’Shea, spécialistes des calmars géants en Nouvelle-Zélande et de Renata Boucher, spécialiste des céphalopodes en France.

Alors que partout ailleurs dans le monde, les spécimens de calmar géant sont présentés au public dans le formol ou l’alcool, Wheke le calmar géant du Muséum, mesurant plus de 6 m, est montré au public comme dans son milieu naturel.

Le calmar géant est à l’origine de nombreux mythes et légendes, vieux de plusieurs centaines d’années. Racontées par les marins de retour de leurs voyages, les histoires de monstres des mers, îlots vivants, de bêtes polycéphales capables de faire chavirer les navires peuplent les livres d’histoire naturelle et les fictions de grands romanciers, de Jules Verne à Hermann Melville…

Habitant des abysses, dans les profondeurs des océans, le calmar géant est resté une énigme pour les scientifiques jusqu’à peu, et son existence ne fut admise qu’au 19e siècle.

Exposer un véritable calmar géant constitue donc un évènement exceptionnel, de par la rareté des spécimens récoltés dans le monde, et par la technique inédite utilisée pour faire retrouver à cet animal extraordinaire toutes les caractéristiques qui ont fait de lui une légende.
Le Muséum a confié au laboratoire VisDocta Research, en Italie, la plastination de Wheke. Si les spécimens de petites et moyennes tailles et les organes de vertébrés font régulièrement l’objet de plastination, c’est en revanche la première fois que l’expérience est tentée sur un si gros et grand spécimen d’invertébré.
L’opération a duré plus de deux ans, et a nécessité la conception de nombreux appareils et techniques adaptés aux proportions de l’animal.
Aujourd’hui, le calmar géant est loin d’avoir dévoilé aux scientifiques tous ses secrets, bien que les connaissances sur son mode de vie, son alimentation, son habitat, soient de plus en plus précises.
Cette étonnante créature doit certainement jouer un rôle important dans son écosystème, mais à l’heure actuelle, les recherches ne sont pas suffisamment avancées pour le définir pleinement. De nombreuses recherches restent à faire, dans le cadre de coopérations internationales, afin de révéler les enjeux que représente cette espèce pour la biodiversité.

Grande Galerie de l’Évolution
36 rue Geoffroy Saint-Hilaire, 75005 Paris
Gare : RER C
Métro : Gare d’Austerlitz / Jussieu / Censier-Daubenton
Bus : 24 – 57 – 61 – 63 – 67 – 89 – 91
Batobus : Jardin des Plantes
Tous les jours, sauf le mardi et le 1er mai
10 h / 18 h
Tarif 8 / 6 €
Accueil des publics : 01 40 79 56 01

Source: Muséum National d’Histoire Naturelle




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances dédiées aux familles, parents et enfants