Comment dépasser ses difficultés en mathématiques ?


Tous les élèves n’ont pas la même facilité de façon générale face aux apprentissages scolaires. Certaines matières comme celle scientifiques par exemple peuvent se révéler plus compliquées que d’autres pour des enfants.

En effet, tous n’ont pas forcément la même appétence pour la géométrie : il y en a pour qui Pythagore ou Thalès ont du mal à devenir des notions concrètes qui s’appliquent à des triangles fussent-ils rectangles ou non ! Dans d’autres cas, des élèves souhaitent préparer des concours et recherchent des professeurs avec des qualifications spécifiques pour s’entraîner à des épreuves en particulier.

Un marché porteur

Pour aider les petits apprenants, puisque depuis le confinement l’expression de « nation apprenante » est à la mode, leurs parents ont de plus en plus recours à des cours particuliers. En France, le Centre d’Analyse Stratégique a mené une étude sur le marché des cours de soutien et des cours à domicile qui représente deux milliards d’euros de chiffre d’affaires (pour la partie déclarée de cette activité) pour 40 millions d’heures de cours privés dispensées à un million d’élèves. Dans la même étude il ressort qu’un enfant reçoit en moyenne 40 heures de cours particulier par an pour une dépense de l’ordre de 1 500 euros.

Pour progresser

Des difficultés peuvent être ressenties avant même l’arrivé au collège ou au lycée. Parfois, il arrive que dès l’école primaire, un élève ait mal compris une notion et que personne dans son entourage familial ne puisse -par manque de temps, de volonté ou de compétence- retravailler le sujet. Quel que soit le niveau de difficulté rencontré, les parents n’hésitent pas à mettre en place des mesures de remédiation pour aider leur-s enfant-s, comme des cours particuliers de maths

Pour faire face à une compétition accrue

Dans un contexte de plus en plus en proie à la compétition et compte tenu du système d’attribution des choix émis avec Parcoursup, il arrive que pour préparer l’avenir, élèves et/ou parents choisissent d’opter pour des cours particuliers qui permettront aux collégiens ou aux lycéens d’augmenter leur moyenne par dans certaines matières afin d’avoir leur premier choix ou de pouvoir intégrer un meilleur collège ou lycée.

Un avantage fiscal attractif

Le marché des cours particuliers connaît également un réel engouement parce qu’il ouvre des droits à un crédit d’impôt de 50 % des sommes dépensées jusqu’à concurrence de 12 000 euros par an et par foyer fiscal lorsque l’enseignant est déclaré ou que la famille passe par un organisme.

Quels que soient la nature des besoins d’un enfant lors de sa scolarité, une réponse existe pour l’aider : grâce à l’offre étendue qui existe, les déclinaisons latines, les suites numériques ou encore les épreuves si redoutées de première année de médecine ne seront bientôt qu’un plus qu’un lointain souvenir !

Anne Vaneson-Bigorgne

 



NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances dédiées aux familles, parents et enfants