Parents de 3 enfants – Maintien de la retraite à 65 ans : le sursis sera-t-il suffisant ?



Le gouvernement a déposé un amendement au Sénat qui maintient à 65 ans au lieu de 67 ans l’âge d’annulation de la décote pour les parents de trois enfants. Les parents concernés doivent être nés entre le 1er juillet 1951 et le 31 décembre 1955 et s’être arrêtés de travailler au moins un an dans les trois ans suivant la naissance d’un de leurs enfants.

Familles Rurales prend acte de cet amendement qui correspond à une demande. Il revient sur une mesure particulièrement défavorable aux femmes, qui consistait à relever l’âge de la retraite à taux plein de 65 à 67 ans. Le Mouvement avait déjà fait part de son opposition et s’est mobilisé depuis le mois de juin contre cette mesure.

Familles Rurales regrette que ce maintien ne soit que provisoire et demande qu’un bilan soit réalisé en 2015 afin de vérifier, en s’appuyant sur les prévisions de l’INSEE et du Conseil d’Orientation des Retraites, qu’il n’existe plus d’écart de durée de validation entre les hommes et les femmes. Pour le Mouvement, il est inconcevable qu’une personne soit pénalisée au moment de la retraite parce qu’elle a cessé de travailler pour élever ses enfants. L’âge légal de départ à la retraite à taux plein ne doit pas être repoussé tant que persisteront des écarts de durées validées entre les hommes et les femmes.

Si ce nouvel amendement permet d’éviter des écarts en termes de trimestres cotisés entre les hommes et les femmes, cela ne comble pas les inégalités de pensions. Familles Rurales souhaite que des mesures soient prises rapidement pour que les différences de salaires et de traitement entre hommes et femmes dans le monde du travail disparaissent.

Par ailleurs, Familles Rurales se réjouit que les parents d’enfants handicapés conservent eux aussi la retraite à taux plein à 65 ans.




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !