« Les droits de l’enfant, c’est le devoir des grands »



Amnesty International France se mobilise pour la Convention relative aux droits de l’enfant à l’occasion de son 20ème anniversaire

A l’ occasion du 20ème anniversaire de la Convention relative aux droits de l’enfant (CDE), le 20 novembre, Amnesty International France (AIF) se mobilise dans différentes villes de France pour rappeler que « les droits de l’enfant, c’est le devoir des grands ».

Expositions, projection-débats, conférences, animations… autour d’une soixantaine d’événements, les militants d’AIF sensibiliseront le public à ce texte fondamental, tout en dénonçant les Etats qui ne respectent pas leurs engagements internationaux face aux violations subies par les enfants.

En ce 20ème anniversaire, de nombreux Etats tels que l’Iran continuent de manquer à leur devoir. En mai dernier, Delara Darabi, une jeune iranienne de 17 ans, a été exécutée. Amnesty International (AI) a été extrêmement choquée par cette exécution et reste indignée par l’attitude de l’Iran. Cet Etat a procédé à l’exécution d’au moins 42 mineurs délinquants depuis 1990 dans le mépris total du droit international.

AIF met donc l’accent sur la peine de mort des mineurs délinquants iraniens ainsi que sur les enfants soldats au Népal, les violences faites aux filles en Haïti, le droit à l’éducation au Zimbabwe et la condition des enfants migrants ou réfugiés en Turquie.

Adoptée le 20 novembre 1989 par l’Assemblée générales des Nations unies, la CDE crée une véritable contrainte pour les Etats parties. Amnesty International déplore que les Etats-Unis soient, avec la Somalie, le seul pays à ne l’avoir toujours pas ratifiée et demande au Président Obama de saisir l’occasion de cet anniversaire pour s’engager à défendre et garantir le droit des enfants.

Pour en savoir plus : www.amnesty.fr/enfants

3 ouvrages autour de la Convention relative aux droits de l’enfant à retrouver sur : www.boutique.amnesty.fr

« J’ai le droit ! » – Auteur Alain CHICHE
Ce livre pour les plus jeunes énonce à la première personne les différents points de la CDE. Des doubles pages illustrées (collages, fonds photos, peintures…) évoquent un droit : “J’ai le droit de vivre bien et de manger à ma faim”, “J’ai le droit d’apprendre et d’aller à l’école”, mais s’autorise quelques échappées humoristiques ou poétiques : “Est-ce que j’ai le droit de rêver ? de faire des bêtises ? ” afin d’ouvrir le débat.
Edition Le Sorbier – 48 pages – 13 euros

« Le droit de l’enfant au respect » – Auteur Janusz Korczak
– Mis en vente le 12 novembre 2009
Cet ouvrage est un manifeste rédigé en 1928 par Janusz Korczak, considéré comme le père spirituel de la Convention suivi du texte complet de la CIDE. La grande qualité de ce texte est de faire réfléchir les adultes, avec force et non sans humour, sur le regard qu’ils portent sur les enfants et la jeunesse afin de secouer les consciences et les interpeller sur leurs responsabilités. En questionnant l’évolution des attitudes et des mentalités, l’auteur sensibilise et informe ses lecteurs sur les droits de l’enfant d’une façon beaucoup plus impliquante que les approches habituelles, intellectuelles, juridiques ou victimologiques.
Edition Fabert – 96 pages – Prix public : 3 euros

« Abécédaire des Droits de l’Enfant » – Illustré par Christine Lesueur
Cet abécédaire ludique et interactif autour de la CIDE invite les enfants à réfléchir, à approfondir et à s’approprier ce texte. A chaque double page, un mot fait référence à un article et une phrase remet ce mot dans le contexte de la Convention, reprise en intégralité en fin d’ouvrage.
Edition Le Sorbier – 48 pages – 10 euros

Amnesty International France
Service presse – Aurélie Chatelard / Laure Delattre 01 53 38 65 77 – 65 41 / 06 76 94 37 05
Créée en 1961, Amnesty International (AI) est une association indépendante de toute tendance politique, de tout intérêt économique ou
croyance religieuse qui s’appuie sur un réseau de plus de 2,7 millions de membres et sympathisants afin de défendre et de promouvoir
les droits humains dans le monde. Amnesty International a reçu le Prix Nobel de la paix en 1977. Amnesty International France (AIF) a été
créée en 1971. Son financement repose essentiellement sur la générosité du public (plus de 220 000 donateurs actifs), de ses ventes de produits de soutien et des cotisations de ses membres (près de 20 000). AIF fait partie du Comité de la Charte qui garantit la rigueur de sa gestion et la transparence de sa communication avec ses donateurs.

Source : Amnesty International France




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !