le Baobab Album décerné à La Fille Des Batailles de François Place



Les éditions Casterman sont heureuses de vous annoncer que le Baobab Album remis lors du Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil, a été décerné à LA FILLE DES BATAILLES de François Place

Amoureux du verbe, François Place dit «attendre de saisir son histoire, tourner autour», avant de la coucher sur le papier. Il retravaille la phrase, cherche le mot «juste» qui donneront au récit son rythme, sa cadence. Peut-être est-ce plus sensible encore dans La Fille des batailles qui est sans doute l’histoire la plus vivante de tous ses albums. Découpée en une succession de tableaux, elle nous raconte la vie mouvementée de Garance, jeune enfant muette, et probablement fille d’esclave, dans la France de Louis XIV. Ballottée par les événements, sans cesse menacée de rester au «bord d! u monde», elle se battra pour offrir à sa fille Séraphine une vie plus libre et une reconnaissance à travers son art.

François Place est né en 1957. Il a suivi des études de communication visuelle à l’école Estienne. Il se passionne très tôt pour l’histoire des voyages et de la découverte du monde.

En 1992 paraît aux éditions Casterman son premier album illustré. Les Derniers Géants raconte les pérégrinations d’un savant anglais, Archibald Leopold Ruthmore, parti à la recherche d’un peuple de géants oubliés.
Une histoire qui se démarque du format habituel des textes écrits pour la jeunesse. Une fin surprenante, sans concession, met l’accent sur les tragédies qu’entraîne la colonisation.
Cet album a été largement salué par la critique. Il reçoit l’année de sa parution le Totem album du Salon du Livre Jeunesse de Montreuil. Il est traduit en plusieurs langues.

Entre 1996 et 2000 paraît L’Atlas des géographes d’Orbæ. Aventure unique dans l’univers de la littérature jeunesse d’aujourd’hui, en trois volumes qui lui demanderont huit années de travail. Cet atlas explore vingt-six pays fictifs aux cartes en forme des lettres de l’alphabet. Chaque pays est abordé par un conte, une histoire ou un récit, et se complète d’une double page «documentaire» sur les caractéristiques du pays :

. Du pays des Amazones aux îles Indigo (1996)
. Du pays de Jade à l’île Quinookta (1998)
. De la Rivière Rouge au pays des Zizotls (2000)

Cette rêverie géographique, appuyée sur la lecture de nombreux récits de voyage, dresse le portrait de la terre telle que tentaient de l’imaginer les premiers géographes et les anciens voyageurs, entre réel et imaginaire, logique savante et goût du merveilleux.
Remarquées par la presse et différents prix, ces histoires firent l’objet de nombreuses traductions.

Les Derniers Géants ont donné lieu à différentes représentations théâtrales : théâtre Am Stram Gram de Genève, teatro Dell Angolo de Turin, spectacle de marionnettes par la compagnie Morisse. Cette dernière passe commande en 2001 d’un texte de spectacle sur la préhistoire à François Place. C’est ainsi qu’est né Grand Ours, qui paraît en album en 2005. Il met en scène le récit de l’initiation d’un jeune chasseur, Kaor, sur lequel veille un esprit tutélaire, Grand Ours. Le récit nous entraîne jusque dans la « bouche de la terre », la caverne où Kaor, sous la conduite d’un vieux chaman, apprend l’art de peindre les esprits animaux.
Avec La Fille des batailles, François Place renoue avec la mise en page des Derniers Géants, des textes en vis-à-vis, ici traités sous la forme d’une succession de tableaux.

La Fille des batailles
80 pages quadri – 16,95 Euros

Source: Editions Casterman




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !