LA ROSE MARIE CLAIRE, 3ème édition, du 3 au 9 mars 2008rnParce que l’éducation des filles fait avancer le monde…



La Rose Marie Claire, un événement unique pour scolariser les petites filles défavorisées
La Rose Marie Claire est l’événement de référence en faveur de la scolarisation des petites filles défavorisées à travers le monde. Il a lieu chaque année durant la semaine du 8 mars : Journée Internationale des Droits des Femmes. La Rose Marie Claire est vendue partout en France pour scolariser et venir en aide à des milliers de petites filles défavorisées à travers la planète.

Un collectif exceptionnel de marraines engagées
Cette année encore, les stars de l’information Claire Chazal, Marie Drucker, Laurence Ferrari, Mélissa Theuriau et Elise Lucet soutiennent l’événement en tant que marraines. Ces grandes journalistes incarnent toutes un modèle de réussite au féminin, symbolisant pleinement la mission de La Rose Marie Claire.

Du 3 au 9 mars 2008, offrez La Rose Marie Claire
Tout le monde peut participer à la scolarisation des petites filles défavorisées, cause essentielle au devenir de l’Humanité, en offrant cette rose pas comme les autres.
Vendue au prix conseillé de 3 euros, La Rose Marie Claire est reconnaissable à sa housse aux couleurs de l’événement. Elle permet de reverser directement 1,50 euros à trois programmes associatifs pour la scolarisation des filles : en France, au Cambodge et au Bénin.

Des milliers de points de vente partout en France
La Rose Marie Claire est vendue du 3 au 9 mars 2008 au prix conseillé de 3 euros :
-Chez les 5.400 fleuristes du réseau Interflora
-Dans les 55 magasins Botanic
-Chez les fleuristes indépendants participant à l’événement,
-Dans 195 boutiques de prêt-à-porter Caroll en France et en Suisse Romande
-Dans plus de 600 magasins Franprix
-Dans les 20 centres commerciaux Unibail-Rodamco participant à l’événement

Les missions associatives financées par La Rose Marie Claire.

Care, au Bénin
La Rose Marie Claire finance une mission essentielle mise en œuvre par CARE au Bénin : la scolarisation de 1500 petites filles défavorisées. L’association intervient dans 15 villages de la commune de Kalalé qui fait partie de l’une des régions les plus démunies et les plus retirées du nord du Bénin. CARE prévoit notamment la réhabilitation d’écoles et des programmes de sensibilisation sur l’importance d’y envoyer les filles. L’analphabétisme est un fléau au Bénin qui touche principalement les femmes : 48 % des hommes de plus de 15 ans savent lire et écrire, contre 23 % des femmes, l’un des taux les plus faibles du monde.

Toutes à l’école, au Cambodge :
La Rose Marie Claire finance la construction d’écoles pilotes et un programme de scolarisation complet pour 100 nouvelles petites filles chaque année afin d’en accueillir 1200 à terme. Au mois de novembre 2007 un voyage de presse dans l’école Happy Chandara a été organisé en présence des marraines (vols pris en charge par Barclays et hébergement sur place par Marie Claire). Au Cambodge, une petite fille qui ne va pas à l’école est souvent mariée de force, mise sur le marché du travail ou vendue à des réseaux de prostitution.

Les Bourses La Rose Marie Claire / Rotary International
La Rose Marie Claire attribue, en collaboration avec Le Rotary International, des bourses à des jeunes filles en France, issues de milieux défavorisés, et souhaitant réaliser un projet scolaire ou universitaire sur deux ans. Les boursières sont sélectionnées par le Rotary International sur des critères sélectifs de revenus, de situation géographique et de résultats scolaires. Les boursières bénéficient cette année du soutien spécifique de Marie Drucker en tant que marraine. 100.000 étudiants en France vivent sous le seuil de pauvreté dont environ la moitié sont des filles et près de 20% des étudiantes abandonnent par manque de moyens financiers.

Pour plus d’information sur l’événement : www.la-rose.fr

—————————————————————————————————

CONTACT PRESSE :

Eve Bénichou – 01 74 73 41 27 – ebenichou@beautifulworld.fr
BEAUTIFUL WORLD – Producteur d’événements militants

Scolariser les filles pour offrir 6 avancées fondamentales à l’Humanité

1. Faire de la prévention sanitaire :
L’école est le lieu privilégié où les gestes essentiels de santé et d’hygiène sont inculqués aux enfants et spécifiquement aux petites filles qui transmettent naturellement ce savoir dans leur foyer. L’éducation des filles a pour conséquence de freiner la propagation de maladies infectieuses telles que le VIH/SIDA et de réduire fortement les risques de mortalité infantile.

2. Combattre la malnutrition :
Grâce au suivi quotidien des enfants, l’école est un lieu idéal pour l’octroi efficace d’une aide alimentaire dont on est sûr qu’elle va aux enfants et se transmet dans la cellule familiale.

3. Faire progresser la condition des femmes :
Favoriser l’éducation des filles c’est permettre aux femmes de demain de s’émanciper, de se protéger contre la violence et l’exploitation. A l’école, les petites filles ont accès à une information sur leurs droits et développent leurs capacités critiques. Sans instruction, les femmes se retrouvent souvent désarmées face à un mari violent, un proxénète, un marchand d’esclaves etc…

4. Favoriser la croissance économique :
Toutes les études s’accordent à démontrer le lien important entre le taux élevé de scolarisation des filles et le développement économique du pays concerné. Ces mêmes conclusions ont conduit Muhammad Yunus, fondateur de la banque Grameen et prix Nobel de la paix 2006 à accorder 94% de ses microcrédits à des femmes.

5. Réguler la natalité :
La scolarisation des filles a son incidence positive sur la maîtrise de la natalité, incidence d’autant plus prononcée que la scolarisation est longue (Etude Cochrane, 1979 et Schultz, 1997). Plus une femme est instruite, moins elle fait d’enfants. Le revenu disponible pour chaque membre de la famille s’en trouve augmenté et permet une amélioration du niveau de vie.

6. Favoriser l’éducation de tous :
Heureusement, l’éducation est contagieuse !
Les filles instruites transmettent plus facilement leur savoir dans leur environnement ; une fois devenues mères elles sont plus enclines à envoyer tous leurs enfants, filles et garçons, à l’école.

Plus d’info sur : http://la-rose.fr/filles-ecoles.php

Source: La Rose Marie Claire




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances dédiées aux familles, parents et enfants