La dynamique Univers d’Enfants



Le salon professionnel du jouet et des produits de l’enfant a clos sa 46ème édition sur une fréquentation en hausse de 8,5% et une formule « enrichie » plébiscitée par ses publics.

Du 14 au 17 janvier, le salon Univers d’Enfants aura accueilli près de 8500 visiteurs – soit une hausse de 8,5% par
rapport à l’édition 2006 – venus découvrir au Parc des Expositions de Paris Nord Villepinte les nouveautés présentées par 250 exposants représentant plus de 500 marques de jeux, jouets et produits de l’enfant. Des résultats satisfaisants qui viennent saluer un repositionnement de la manifestation entrepris il y a 3 ans par le groupe ETAI et laissent présager du meilleur pour 2007 avec des indicateurs au vert pour le secteur.

La recette de cette performance ? Une ambiance 100% studieuse et chaleureuse à la fois, des animations qui rythment les grands moments du salon et surtout des nouveautés et exclusivités au détour de chaque stand. Ainsi, plus qu’un salon où la distribution vient référencer les jeux, jouets et produits de l’enfant à sortir d’ici à Noël 2007, Univers d’Enfants s’est affirmé plus que jamais comme le premier rendez-vous européen de l’année des professionnels du secteur.

Enthousiasme. C’est le mot qui résume certainement le mieux l’ambiance qui a régné dans les allées du salon du 14 au 17 janvier derniers. Avec une année 2006 qui confirme les records atteints en 2005, les participants au salon n’avaient qu’une idée en tête : faire encore mieux en 2007. Et les indicateurs révélés sur le salon laissent augurer d’une année prometteuse.

• Un marché stabilisé. Avec une croissance de 0,2% (source NPD Group), le marché des jeux et jouets assoit les résultats de 2005. Même si l’année n’aura au final pas rempli toutes ses promesses, avec un dernier trimestre en léger recul, la performance reste exemplaire et conforte la pérennité d’une croissance retrouvée.

• Une démographie au beau fixe. La nouvelle est tombée la veille de l’ouverture du salon. Avec 2 enfants par femme, la France enregistre un record de natalité d’excellente augure qui devrait encore plus booster le marché du premier âge dans les mois qui viennent.

• Une forte actualité cinématographique sur le premier semestre (voir partie sur les tendances) qui va générer autant de jouets sous licences et devrait donc dynamiser l’offre du permanent.

• Une offre vaste et diversifiée : premier âge à préados, filles ou garçons, jouets truffés de technologie ou traditionnels, montée en puissance de l’éco-friendly, nouveaux concepts et succès confirmés… le secteur a présenté sur le salon un éventail de produits impressionnant.
Marché d’offre par excellence, le secteur met dès janvier tous les atouts de son côté pour s’assurer une année exceptionnelle.

A la découverte des grandes tendances de l’année

L’Espace Nouveautés, exposition présentant les produits phares des prochaines collections des fabricants, a remporté encore une fois un vif succès. Permettant ainsi d’appréhender l’offre dès son arrivée sur le salon, l’Espace Nouveautés a
permis d’observer plusieurs tendances de fond qui vont marquer l’année 2007 :

Le cinéma à l’honneur : Générateurs de jouets sous licences, les films s’adressant au jeune public promettent de faire l’événement avec des grosses productions d’ores et déjà annoncées : Spiderman 3, Pirates des Caraïbes – Jusqu’au bout du Monde, Shrek 3, Harry Potter 5, Les Quatre Fantastiques et le surfeur d’argent, mais également les adaptations cinématographiques des Tortues Ninja, Transformers, Les Simpson. A noter également la sortie du prochain Pixar, Ratatouille, l’histoire d’un rat très gourmet dans un restaurant au chef plutôt loufoque.

Le premier âge dans son âge d’or : Natalité record aidant, les industriels deviennent de plus en plus créatifs sur le marché des tout-petits. Les trois clef du succès sur ce segment en plein devenir : La technologie pour stimuler l’enfant dès le plus jeune âge, les licences, avec notamment Dora, Winnie et Oui-Oui qui occupent (dans l’ordre) les 3 plus hautes marches du podium (Classement pour la période Janvier à Août 2006. Source NPD), et bien évidemment la douceur pour privilégier les moments câlins avec les parents.

Le jeu de plateau conquérant : L’évolution du jeu de plateau s’inscrit dans une évolution des mœurs. En effet, il n’y a pas si longtemps, le jeu de plateau était majoritairement réservé, dans l’inconscient collectif, aux jeux entre enfants. Nouveaux univers, nouvelles règles de jeux, utilisation de la licence ont permis de conquérir un public très large, et de créer des communautés.

L’appropriation : nos chères têtes blondes souhaitent également avoir des produits uniques et bien à eux, et les fabricants se sont démenés pour répondre à leur souhait. Plusieurs phénomènes sont à distinguer dans les produits « sur-mesure » : les jouets intégrant les technologies multimédias et notamment l’Internet et le mp3, la customisation pour apporter sa touche personnelle à un jeu et l’effet collector avec l’édition de très petites séries.

La féerie : Signe des temps ou réponse à une société qui se fait peur, 2006 a laissé entrevoir une tendance émergeante d’un retour généralisé à des valeurs classiques de féerie, d’émerveillement – en un mot, de rêve. Fées, dragons,
châteaux forts, princesses seront présents en force en 2007 et investissent tous les segments : figurines et poupées, loisirs créatifs, jeu de plateau…

Le « faire soi-même » : Les produits malins qui font travailler à la fois l’imagination et l’habileté manuelle sont plus que jamais dans la tendance. Les loisirs créatifs connaissent un essor certain, et bénéficient d’une qualité d’offre retravaillée : les aquarelles, accessoires de mode, et autres produits traditionnels du segment se développent en croisant des thèmes porteurs, comme la mode à des personnages plébiscités par les enfants

L’eco-friendly : dernière grande tendance observée sur le salon, l’émergence d’une veine Ecologique et Développement Durable sur l’offre en jeux et jouets laisse augurer la naissance d’une niche porteuse car dans l’air du temps, certes, mais surtout au cœur des préoccupations du public. Le réflexe «écolo» passe tout d’abord par une sensibilisation dès le plus jeune âge au respect du monde végétal et animal, avec les thématiques « Nature », mais également au niveau des procédés de fabrication : choix de matières qui respectent l’environnement, partenariat avec des ONG, respect des conditions de travail des populations défavorisées…

Des animations au diapason

En complétant l’offre proposée par les exposants, les différentes animations ont concouru au dynamisme du salon, apportant un contenu très utile aux professionnels présents sur le salon. Cette année, Univers d’Enfants a fait la part
belle à ces animations, avec tout d’abord le lancement de la Place de Paris.
Espace de détente situé au centre du salon, la Place de Paris a permis de présenter et de démontrer en direct les nouveautés, devant un public qui même lors de « pauses » pouvait ainsi optimiser son temps sur le salon.

Rendez-vous phare des professionnels des marchés de l’enfant, Univers d’Enfants a ainsi permis la prise de position d’experts par le biais de compétitions. Sont ainsi passés au crible les produits, mais également la distribution et la
communication.

Cette nouvelle édition d’Univers d’Enfants a pleinement rempli ses objectifs, pouvoir maximiser son business dans une ambiance de découverte et/ou de retrouvailles. Et la prochaine risque de créer de nouvelles surprises ! A suivre…




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !