Faut-il que nos enfants croient au Père Noël ?



Le Père Noël serait inspiré de la tradition de Saint Nicolas. Ce dernier aurait subi un certain nombre de transformations physiques et culturelles pour donner vie à la légende du père noël. Cette légende, que l’on connait tous, raconte qu’un bonhomme ventripotent, joufflu et jovial, doté d’un bonnet rouge (et non plus d’une mitre), ayant sa résidence au Pôle Nord, survole la nuit de Noël (et non plus celle du 6 décembre) dans un traineau tiré par huit rennes, pour distribuer des cadeaux aux enfants sages.

Ces quelques indications sur les origines du Père Noël faites, nous allons nous interroger sur les raisons qui nous ont amenées à se perpétuer, cette tradition, encore et encore…

Que désirons-nous transmettre à nos enfants au travers de ce rituel ? La légende du Père Noël participerait-elle à la construction de nos enfants ? Pourquoi certains parents ne veulent pas que leur enfant croit au Père Noël ? Comment réagissent nos enfants quand ils apprennent que le Père Noël n’existe pas ? Comment les aider ? Ce sont autant de questions auxquelles nous allons essayer de répondre dans ce qui suit…

Que transmettent les parents aux travers du mythe du Père Noël ?
Le rite du Père Noël fait partie de la magie collective. Il permet aux parents de revivre une part de leur enfance aux travers de cette légende. Il développe l’imaginaire des enfants. Il permet de construire ensemble des souvenirs communs. Il donne à voir aux enfants une part de rêve. C’est un moment festif, de partage, de dons et d’échange.
Indépendamment de l’aspect commercial de cette fête, Noël est l’occasion de dire à nos proches combien on les aime.

Est-ce que la légende du père noël aide nos enfants à grandir ?
Au-delà du personnage et des cadeaux, le Père Noël, est une coutume qui marque l’enfance et participe à la construction de l’enfant. En effet, croire au Père Noël, c’est croire en un monde fantastique, c’est développer l’imagination, la créativité et cela est merveilleux quand on sait que durant toute sa vie d’adulte on cherche, quelquefois en vain, à retrouver cet esprit créatif afin de réaliser de grandes choses dans sa vie.
Et ne plus croire au Père Noël, c’est arrêter de prendre ses désirs pour la réalité et donc de grandir un peu plus. Cela consiste également à rejoindre le clan des initiés et donc des grandes personnes et à son tour perpétuer la tradition auprès des plus petits. Et ça les enfants se sentent, en général, flattés de faire partie de ce groupe.

Que faut-il faire lorsque nos enfants ne croient plus au Père Noël ?
Lorsque nos enfants découvrent que le Père Noël n’est qu’une légende, il est important que les parents accompagnent leur enfant dans ce passage de l’imaginaire et de l’illusion à la réalité ; qu’ils aident leur enfant à se confronter à la réalité. Il est primordial de ne pas persister à faire croire que le père noël existe si leur enfant met en doute son existence. Si l’enfant continue à y croire passé un certain âge, le parent doit alors aider l’enfant à se questionner sur la réalité.
Attention certains enfants ne disent pas à leurs parents qu’ils connaissent la vérité de peur de les décevoir !

Pourquoi certains parents ne veulent-ils pas que leurs enfants croient au Père Noël ?
La principale raison évoquée par ces parents est qu’ils ne veulent pas mentir à leur enfant. Ils pensent qu’en amenant leur enfant à croire au Père Noël ils vont abuser de la naïveté de ce dernier. Ils craignent également d’écorcher l’image du parent parfait qu’ils tentent de donner à leur enfant. Ils ont peur de ne plus être cohérents avec les enseignements qu’ils désirent inculquer à leur enfant comme de ne pas mentir. Ils ont peur d’enfreindre la confiance que leur enfant leur a donnée.
Ils craignent que leur enfant ressente la même déception qu’eux-mêmes ont ressentie à la découverte du « pot au rose ».

Est-ce que le contexte familial aide les enfants à bien vivre le moment de la désillusion lorsqu’ils apprennent la vérité sur le Père Noël ?
Si l’enfant évolue dans un environnement sécurisant et stable au niveau affectif, c’est-à-dire un milieu où la parole donnée est respectée, où le mensonge n’est pas répandu, l’enfant aura alors confiance en ses parents et croira en eux. C’est pourquoi il comprendra très bien que la révélation fait partie d’une étape normale de l’enfance et sera heureux de participer à la transmission de la tradition auprès des plus petits. En revanche, si c’est un enfant à qui l’on ment tout le temps, à qui l’on cache des choses importantes sur son histoire, il pourra alors être déstabilisé lorsqu’il apprendra brutalement que le Père Noël n’existe pas. C’est donc une question de contexte familial.

En tout cas chacun a la liberté d’inciter ses enfants à croire ou pas au Père Noël !

Source : Ambre Pelletier, Coach Maternel




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances dédiées aux familles, parents et enfants