De l’origine de la Fête des Pères…



Aujourd’hui, encore plus que d’habitude, les enfants -petits et grands-  ont l’occasion, de rappeler à leur papa à quel point ils l’aiment. Mais d’où vient cette « tradition » qui peut sembler un passage obligé voire une fête commerciale ?

En 1909, aux Etats-Unis, Sonora Louise Smart Dodd, une jeune américaine résident à Spokane (état de Washington) à l’idée de faire une demande pour que soit instituée une fête spéciale pour les pères à la suite d’un sermon entendu le jour de la fête des mères.

Egalité quand tu nous tiens ? Que nenni ! Cette jeune femme et ses 4 frères et sœurs qui ont perdu sa maman, ont été élevés par leur papa et elle souhaitait juste lui rendre hommage. La première fête des pères a été célébrée le 19 juin 1910 à Spokane. Elle est devenue une « tradition » dont les journaux locaux parlaient tous les ans, un « marronnier » comme on dit dans le métier de la presse. Alors que le Congrès rejette l’idée d’arrêter une date officielle pour la fête des pères, en 1916, le président Wilson prend le parti de passer en famille cette « fête des pères ».

Et d’année en année, l’idée de faire de cette fête de Spokane une journée spécialement dédiée aux pères n’en finit pas de faire son petit bonhomme de chemin. Chaque gouverneur des états des Etats-Unis sont incités par écrit par le nouveau président Coolidge à instituer une fête des pères pour « resserrer les liens entre les pères et leurs enfants« . L’idée continue à cheminer même si certains gouverneurs se montrent « récalcitrants ».

C’est en 1957, 48 ans après la première demande de Sonora Dodd, que le sénateur Chase Smith impose une date à tous les Etats en partant du principe que « Ou bien nous honorons aussi bien notre père que notre mère ou nous n’en honorons aucun ». Pour autant le « Father’s Day » n’a été officiellement institué le troisième dimanche de chaque année à partir de 1966 par le président Johnson !

En France, la première fête des pères date de 1949 sous l’impulsion de Flaminaire, une marque bretonne de briquets, avant d’être instaurée réellement en 1952.

Une « injustice » faite aux hommes « réparée » en somme !

Belle fête à tous les papas !

 




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !