Cordons de vêtements pour enfants : un pas en avant




C’est bientôt la rentrée !
Les parents profitent souvent de cette période pour compléter la garde-robe de leurs enfants. A priori, le choix de vêtements est un acte anodin, sans conséquence pour la sécurité. Et pourtant… Outre les petits éléments décoratifs apposés sur les textiles, les cordons, parfois coulissants, sont susceptibles de poser des problèmes et d’être à l’origine d’étranglements. En effet, ces liens de serrage, largement présents sur les bas de pantalon et les capuches, peuvent s’enrouler autour du cou, se coincer dans une chaîne de vélo, une portière de voiture, un toboggan…

Dans le souci de réduire la quantité de vêtements pour enfants vendus en Europe qui présentent des risques, les autorités européennes de normalisation ont actualisé, en septembre 2007, la norme EN 14682:2004.
La nouvelle norme, EN 14682:2007, portant sur les risques de strangulation, de blessure et de coincement dus aux cordons et aux cordons coulissants des vêtements d’enfants, n’a cependant été publiée au Journal Officiel de l’Union européenne que le 30 mars dernier. Ce délai de quatre ans, que déplore la Commission de la sécurité des consommateurs (CSC), a permis à certains fabricants de continuer à appliquer l’ancienne réglementation, moins contraignante.

Dans ce contexte, les autorités de surveillance du marché de onze Etats membres (dont la France) ont mené, entre août 2008 et février 2010, une action conjointe coordonnée par le Forum européen pour la sécurité des produits (Prosafe).
Elles ont contrôlé plus de 16 000 vêtements comportant des cordons auprès de détaillants, de grossistes, de fabricants et d’importateurs pour vérifier qu’ils étaient conformes aux exigences de sécurité de la norme EN 14682:2007. Celle-ci précise, par exemple, que pour les enfants âgés de 0 à 7 ans, aucun cordon ne doit se trouver sur la capuche du vêtement et la zone du cou.

Les résultats publiés en mars 2010 ont révélé qu’un produit sur 10 ne respectait pas les textes normatifs. Près de 70 % de ces articles étaient destinés aux bébés et aux jeunes enfants.La mise en œuvre de la nouvelle norme est attendue avec impatience !




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !