Bien préparer son enfant à l’entrée au CP – Conseils de Ambre Pelletier, coach maternel



Bien préparer son enfant à l’entrée au CP est un sujet qui intéresse beaucoup de parents. C’est une année que l’on dit être charnière car l’enfant y apprend à lire et à écrire. En tant que parent on porte alors sur ses épaules une grande responsabilité qui est souvent très lourde à porter. Aussi pour vous aider à vivre ce moment plus sereinement voici quelques astuces.

Reprendre le rythme scolaire
Il est fréquent que les enfants aient des horaires décalés pendant les vacances. Aussi il est important de prévoir, avant la rentrée, une période d’adaptation où vous allez coucher votre enfant de plus en plus tôt de façon progressive. Aussi, le jour j, il aura repris le rythme scolaire et sera en forme pour les nouveaux apprentissages qu’il aura à faire.

Dédramatiser la situation
Ne lui rabâcher pas pendant toutes les vacances qu’il va entrer à la grande école. Et que c’est fini le temps de l’amusement. Mais dites-vous que c’est une année comme une autre, et ce qu’il sera capable tout comme les autres, d’apprendre tous les nouvelles choses, car elles sont adaptées à son âge.

Partager vos émotions
Si vous vous sentez particulièrement stressé par cette rentrée, prenez le temps de vous interroger sur les raisons de vos peurs et de vos craintes. Essayez de vous remémorer votre propre rentrée au CP et de vous rappeler ce que vous avez ressenti à ce moment-là. Si vous éprouvez des difficultés à faire ce retour en arrière tout seul, faites appel à un ami ou à professionnel qui vous aidera dans cette démarche. En exprimant vos émotions, vous éviterez de projeter sur votre enfant des inquiétudes qui ne lui appartiennent pas.

Aménager un endroit pour travailler
Avec l’entrée au CP vient le temps des devoirs à la maison. C’est pourquoi il est important de lui organiser un espace où il pourra étudier. Le mieux, est d’installer son bureau dans sa chambre afin qu’il soit au calme. Si ce n’est pas possible, faites en sorte que lors des devoirs il y ait le moins de divertissements possibles, comme la télévision ou ses frères et sœurs qui jouent près de lui.

Donner envie
Dites-lui que cette une année extraordinaire durant laquelle il va apprendre à lire et à écrire. Il découvrira alors par lui-même toutes les plus belles histoires. Il pourra écrire tous les mots qu’il connaît. Il sera également capable de rédiger de belles lettres à toutes les personnes qu’il aime. Les enfants sont généralement impatients de faire ces apprentissages.

Encourager son autonomie
C’est le tout début d’une succession d’années durant lesquelles votre enfant va avoirs des devoirs à faire à la maison. Sachant que c’est une cause de lutte répétée avec son enfant, il est utile de l’amener dès à présent à travailler seul pour diminuer des occasions de conflits et privilégier les moments de détente, de partage et d’échanges. En agissant ainsi, vous lui permettrez également de retirer du plaisir et de la fierté d’y arriver par lui-même. Il prendra alors très tôt conscience que la réussite scolaire n’a de valeur que pour soi et non pour faire plaisir aux uns aux autres. Pour cela, il est nécessaire qu’il ait eu l’occasion de faire des choses par lui-même le plus tôt possible. Aussi plutôt que de lui imposer tout le temps des choses, offrez-lui la possibilité de prendre des décisions, comme choisir ses vêtements, choisir le moment où il désire prendre sa douche ou faire ses devoirs ect… Au lieu de faire à sa place, comme faire ses lacets, respecter ses efforts et attendez qu’il vous demande de l’aide. Et enfin au lieu de répondre immédiatement à ses questions, laissez-lui la possibilité de trouver par lui-même les réponses.

Développer la confiance en soi
Pour que l’enfant se sente capable de faire de nouveaux apprentissages et de dépasser les obstacles qu’il peut rencontrer, il est nécessaire qu’il ait suffisamment confiance en lui. Pour cela il est important que vous évitiez d’émettre des jugements négatifs et d’attaquer sa personnalité. Aussi plutôt que de lui dire « tu manges comme un cochon » dites lui ce que vous ressentez quand vous le voyez agir de telle ou telle façon « quand je te vois manger avec tes doigts, je me sens agacée car j’ai besoin de respect des règles de savoir- vivre ».
Il est également important d’éviter de dire non à tout bout de champ. Aussi quand votre enfant vous demande s’il peut continuer de regarder la télévision plutôt que de lui dire non décrivez lui le problème et exprimez vos besoins.
« Quand je réalise que cela fait plus de 2 h que tu es devant la télé, je me sens inquiète car j’ai besoin de contribuer à ton bien être. Veux-tu plutôt que l’on fasse un jeu ensemble ? ».
Afin que votre enfant ait suffisamment confiance en lui, il est primordial d’accueillir ses sentiments quelque soit les circonstances, en évitant de le conseiller ou de nier ce qu’il ressent.
Quand votre enfant vous dit « Lilou n’arrête pas de me pousser » au lieu de lui dire « va voir la maîtresse » dites lui « tu dois te sentir blessé et fâché ».
Quand votre enfant crie ou pleure au moment de partir du jardin d’enfants plutôt que de lui demander d’arrêter dites lui « tu aurais aimé rester plus longtemps et c’est dur de partir d’un endroit où tu t’amuses bien ».
Enfin il est important de complimenter votre enfant afin de renforcer sa confiance en lui mais il ne faut pas le faire n’importe comment. En effet plutôt que d’évaluer ce qu’a fait votre enfant, faites un compliment descriptif.
Au lieu de dire « ton dessin est magnifique, le plus beau de tous » dites lui « regarde toutes les couleurs que tu as utilisées, les pastels, les couleurs vives. Tu n’as pas dépassé et tu as utilisé tout l’espace ».

Ambre Pelletier
Coach & Formatrice
www.ambrepelletier.typepad.fr

Retrouvez tous les conseils de Ambre sur NosBamBins.com, dans la rubrique Avis d’Experts / Conseils de Ambre Pelletier

Source : Ambre Pelletier, Coach Maternel




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !