Assemblée générale de l’UNICEF France. Lutter contre la malnutrition infantile et le VIH/sida sont les priorités pour 2008



Les 5, 6 et 7 juin, l’UNICEF France a tenu son assemblée générale annuelle à Strasbourg. 300 bénévoles et salariés se sont retrouvés pendant ces trois jours dans les locaux du Conseil de l’Europe. En clôture de cet événement, le conseil d’administration a annoncé le versement d’une contribution de l’UNICEF France à UNICEF International d’un montant de 41, 2 millions d’euros pour l’année 2007, en progression de 4,3 % par rapport à l’année dernière.

Jacques Hintzy, le président de l’UNICEF France a annoncé que ce dernier se plaçait en 3e place des comités nationaux de l’UNICEF pour la progression de sa contribution aux programmes de terrain. Avec 5 433 membres, le réseau de bénévoles en France est lui aussi en constant développement.

Trois grandes priorités de l’UNICEF ont été mises en avant lors de cette Assemblée générale : les interventions d’urgence, la prévention et la prise en charge de la malnutrition infantile et la réponse à la pandémie de VIH/Sida (en agissant particulièrement sur la prévention de la transmission du virus de la mère à l’enfant et les traitements pédiatriques).

Félicité Tchibindat, conseillère en nutrition pour l’UNICEF en Afrique de l’Ouest est en effet revenue sur les ravages provoqués par ce fléau sur les enfants et les programmes mis en place par les équipes de l’UNICEF et ses partenaires. Elle a également souligné la menace supplémentaire que fait peser la crise alimentaire mondiale sur les populations les plus vulnérables.

Pour les urgences, Julien Harneis, chef du bureau UNICEF de la zone Est de la République démocratique du Congo (RDC), a rappelé la situation dramatique que vit la population de cette région depuis plusieurs années. Le programme de l’UNICEF en RDC représente le plus important financement d’urgence dans le monde. L’UNICEF France contribue à ces opérations de secours à hauteur de 4,2 millions d’euros, notamment dans les actions en faveur des 200 000 femmes et jeunes filles victimes de violences sexuelles et de réinsertion des enfants associés aux groupes et forces armés.

En 2007, l’UNICEF France est intervenu sur la question de la situation de l’enfance en France, en se positionnant notamment sur la récidive des mineurs et la révision de l’ordonnance de 1945. L’assemblée générale a été l’occasion de confirmer cet engagement pour les années à venir et la volonté de devenir un acteur majeur dans la défense des droits de l’enfant en France.

***

A propos de l’UNICEF : L’UNICEF est à pied d’œuvre dans plus de 150 pays et territoires du monde entier pour aider les enfants à survivre et à s’épanouir, de leur plus jeune âge jusqu’à la fin de l’adolescence.
Premier fournisseur mondial de vaccins aux pays en développement, l’UNICEF soutient la santé et la nutrition des enfants, l’accès à de l’eau potable et à des moyens d’assainissement, une éducation de base de qualité pour tous les garçons et toutes les filles et la protection des enfants contre la violence, l’exploitation sous toutes ses formes et le sida. L’UNICEF est entièrement financé par des contributions volontaires de particuliers, d’entreprises, de fondations et de gouvernements

***

www.unicef.fr

source: UNICEF




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !