Sécurité des jouets : « 60 millions de consommateurs » invite à la vigilance



Une enquête de 60 millions de consommateurs vient de mettre en évidence la présence de substances toxiques et cancérogènes dans certains jouets, relançant ainsi le débat sur leur innocuité pour les enfants.

D’après le magazine, sur 66 jouets testés (jouets en bois ou en plastique, poupées, peluches, maquillages…), 30 recèleraient des phtalates (certains considérés comme susceptibles de perturber la reproduction), du formaldéhyde (classé cancérigène), des métaux lourds : cadmium, arsenic, plomb, mercure, etc.

Si le magazine précise que « ces résultats ne signifient pas que la moitié des jouets sur le marché français sont toxiques », il appelle toutefois au renforcement de contrôles indépendants et à une clarification de la réglementation. Rappelons que la nouvelle directive européenne sur la sécurité des jouets, adoptée en 2009, vise justement à actualiser et à améliorer la sécurité des jouets face à l’apparition de nouveaux types de produits, de nouveaux procédés de fabrication et aux innovations technologies. Tout récemment, la CSC a été saisie par la Direction générale de la compétitivité, de l’industrie et des services sur le projet de décret visant à transposer ce texte européen en droit français.

En attendant l’entrée en vigueur de la nouvelle directive en 2011, plus protectrice, les consommateurs peuvent consulter le guide de l’organisation Women in Europe for a Common Future (WECF) contenant des informations par typologie de produits (poupées, puzzles, jouets en bois, cosmétiques et jouets électroniques…) ainsi que les substances chimiques les plus dangereuses que l’on peut trouver dans les jouets. Il est disponible en français sur le site www.wecf.eu</A

Source : CsC




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances dédiées aux familles, parents et enfants