Pourquoi apprendre et enseigner avec un TBI en primaire ?



Aujourd’hui blanc la plupart du temps, le tableau a fait son apparition dans les salles de classe au XIXe siècle : il était alors en ardoise noire et fixé à un cadre en bois et le maître d’école, revêtu d’une blouse austère, écrivait à la craie blanche.

Le tableau noir devient vert

Au fur et à mesure, le tableau s’est sophistiqué. Il est devenu tournant avec une face noire et une face avec des lignes de cahier. Il s’est paré de vert au milieu du XXe siècle et l’ardoise et le cadre en bois ont été remplacée par une surface en bois posée sur un support en métal émaillé. Progressivement, il s’est accroché au mur et s’est doté de panneaux rabattables quand la place le permettait. Peu à peu il s’est aimanté permettant ainsi l’affichage facile de documents au tableau.

De vert, il a viré au blanc

BANDEAU-TBIProgressivement, il a encore changé de couleur pour se parer de blanc.

Devenu immaculé, il a acté la disparition des craies blanches ou de couleurs qui ont été remplacées par des feutres effaçables qui produisent moins de salissures et moins de poussières. L’arrivée du tableau blanc a également rendu possible la projection de diapositives sans être obligé de déplier un écran, mais aussi de document sur des supports transparents sur lesquels on pouvait écrire avec des feutres spéciaux et qui étaient mis au tableau grâce à des rétroprojecteurs, aujourd’hui remplacés par des vidéoprojecteurs connectés à des ordinateurs.

Le tableau blanc du XXIe siècle

Aujourd’hui, le cancre si cher à Jacques Prévert, poème éponyme qui a été écrit en 1945 et que tous les écoliers des écoles françaises ont au moins appris durant leur scolarité, ne pourra plus effacer quand le fou rire le prendra « les chiffres et les mots, les dates et les noms, les phrases et les pièges » pour dessiner « avec des craies de toutes les couleurs, sur le tableau noir du malheur […] le visage du bonheur. »

En effet, le tableau est devenu blanc, magnétique et interactif. On écrit de moins en moins au tableau, on projette de plus en plus de documents sous forme de PDF, de power point, de vidéos.

Voici comment fonctionne un TBI mobile :

Le tableau interactif (TBI) est de plus en plus présent dans les salles de classe et ce bien avant le collège. Il a fait son entrée dans les écoles primaires voire maternelles. Le TBI permet de contrôler son ordinateur ou son téléphone portable selon le support sur lesquels sont stockés les documents à visualiser au tableau.

En effet, le TBI est facile à utiliser pour le professeur et les élèves. Il permet de d’exploiter à des fins de transmission de savoir et de partage des connaissances toutes les possibilités offertes les nouvelles technologies et d’illustrer les cours et les présentations en faisant apparaître directement sur le TBI des vidéos, des graphiques, des schémas, des illustrations…

Un tableau collaboratif fixe ou mobile

L’enseignant qui possède un tableau blanc dans sa salle de cours peut faire participer et réfléchir ses élèves de façon simple et moderne : les logiciels du TBI sont idéaux pour l’apprentissage tout comme les stylets fournis. Aussitôt visualisé, le document peut être commenté, annoté, servir de base à d’autres recherches en direct.

Envoyer un cours par internet à un élève absent, partager une illustration par email ou sur une tablette… : il y a de nombreuses façons positives d’introduire et d’utiliser la technologie et les outils multimédias dans les apprentissages scolaires.

Dernière innovation, le TBI a évolué de façon à devenir mobile et aussi peu encombrant qu’un téléphone portable pour se glisser dans une poche ou un sac. Comme un Barbapapa, il se transforme à volonté en surface de projection partout où cela est nécessaire à l’enseignant.

Le tableau interactif suscite curiosité et intérêt chez les élèves et donne un côté plus ludique aux enseignements. La dernière donnée qui transformerait cet outil en coup de « maître » serait qu’une étude mette en lumière une corrélation entre les résultats scolaires et les apprentissages dans les établissements scolaires qui en sont pourvus.




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances dédiées aux familles, parents et enfants