Les principaux résultats d’une enquête internationale aidant à comprendre les évolutions en matière de fertilité et les freins au recours à une aide médicale en cas d’infertilité



– La valeur sociale attachée aux parents et aux enfants, ainsi que les avantages économiques associés sont des facteurs clés pouvant expliquer les différences de taux de fécondité entre les pays, suivis par le sentiment de sécurité économique, et le sentiment d’être prêt sur le plan personnel et relationnel.

– La connaissance des facteurs de risque en termes de fertilité et des éléments pouvant aider les couples à décider à quel moment rechercher un soutien médical, est faible et varie considérablement entre les pays. Moins de la moitié des personnes interrogées savent qu’un couple est considéré comme infertile et devrait demander une aide médicale si aucune grossesse ne survient après 12 mois d’essai pour les couples de moins de 35 ans, et après 6 mois pour les couples de plus de 35 ans. Environ la moitié des participants pensent à tort, que la probabilité de concevoir un enfant est identique pour les femmes dans la quarantaine et celles dans la trentaine. La majorité des participants n’a pas conscience du risque, en termes de fertilité, que constituent les maladies sexuellement transmissibles, les oreillons après la puberté chez les hommes, et un surpoids chez les femmes.

– Reconnaître un problème de fertilité, être prêt à en parler au partenaire, à la famille et aux amis, connaître l’existence de traitements remboursés, ainsi qu’une attitude positive vis-à-vis des traitements sont les caractéristiques essentielles des personnes ayant recours à un soutien médical. Au total, 40% des participants ne savent pas s’il existe des traitements remboursés.

– La majorité des participants sont positifs quant au taux de succès et à la sécurité des traitements des troubles de la fertilité. Il existe cependant un fort sentiment que le traitement est cher et peut se révéler éprouvant. Les participants connaissent mieux les traitements complexes comme la fécondation in vitro (FIV) que les traitements permettant d’induire une ovulation.

– Pour les participants, les médias grand public (journaux, magazines, radio et télévision) ne constituent pas une source utile d’informations sur la fertilité et ils considèrent que les informations délivrées par les médias sur les traitements des troubles de la fertilité sont de faible qualité.
« L’enquête permet de mieux définir les différences en termes de taux de fécondité dans le monde. Les décideurs cherchant à inverser le déclin des taux de fécondité devront trouver des moyens de rétablir la valeur du statut de parents dans la société, et s’attaquer aux facteurs décisionnels particuliers qui prévalent dans leur pays. Cette enquête fournit des données très utiles pour le développement de telles stratégies politiques, » a déclaré le Professeur Jacky Boivin de la Cardiff School of Psychology à l’Université de Cardiff (Royaume-Uni) et co-auteur de l’enquête.
« Avec le nombre croissant de personnes retardant le moment de devenir parents, la compréhension des risques en matière de fertilité et la demande, au moment opportun, d’un conseil médical deviennent plus importants, » a déclaré Fereydoun Firouz, Responsable, au niveau mondial, de l’Unité Fertilité et Endocrinologie Métabolique de Merck Serono. « Nous allons prendre en compte les méconnaissances et les freins révélés par cette enquête dans notre communication destinée aux couples souhaitant concevoir, ou ceux traités pour un problème de fertilité. Nous espérons que l’enquête contribuera à une plus grande compréhension des problèmes contemporains en matière de fertilité et permettra à tous les professionnels concernés d’apporter un meilleur soutien aux couples qui souhaitent fonder ou agrandir une famille. »

Les résultats détaillés de cette enquête seront discutés au cours de présentations orales au congrès de l’ESHRE, et publiés dans un rapport destiné aux médias intitulé : Fertility – the Real Story. Le rapport sera disponible en ligne sur les sites http://www.fertility.com et http://www.icsicommunity.org.




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !