Cellules souches du cordon ombilical confirment être une source essentielle pour les greffes et la médecine régénérative de demain



Des chercheurs, lors du 5ème atelier du Forum des sciences de la vie de l’ITERA (International Tissue Engineering Research Association – Association de recherche internationale sur l’ingénierie tissulaire), ont confirmé que les cellules souches du cordon ombilical constituent l’une des principales sources utilisées dans les greffes de cellules souches, les recherches en cours et la médecine régénérative de demain.

En effet, le sang ombilical, qui est l’une des principales sources de cellules souches, est de plus en plus utilisé dans les greffes.

L’éminente Professeur Gluckman a ouvert le Forum. En 1988, elle a réalisé la première greffe de cellules souches de sang de cordon qui a permis de soigner un enfant atteint d’anémie de Fanconi, en utilisant des cellules souches prélevées chez la soeur du patient. À l’occasion du Forum, elle a montré que le cordon ombilical est de plus en plus utilisé comme source privilégiée pour les greffes de sang de cordon ombilical provenant d’un donneur non apparenté : en 2000, seulement 1 % des greffes utilisaient des cellules souches issues du sang de cordon ombilical, comparativement à plus de 22 % aujourd’hui. Cette forte croissance est justifiée par les propriétés supérieures des cellules souches issues du sang de cordon ombilical, et elle indique également la facilité avec laquelle ces cellules souches peuvent être isolées, contrairement aux cellules de la moelle osseuse par exemple.

Depuis la première greffe de cellules souches issues de sang de cordon ombilical en 1988, plus de 25 000 greffes comparables ont été réalisées dans le monde entier, et parmi ces greffes, environ 7 800 ont été signalées à Eurocord. La principale maladie traitée est la leucémie aiguë (47 % des enfants et 59 % des adultes), suivie par d’autres troubles associés au sang (10 % des enfants et 20 % des adultes). Les chercheurs universitaires de l’ITERA s’engagent à augmenter le nombre de maladies pouvant être traitées par une greffe de cellules souches.

Essais cliniques en cours pour répondre aux besoins médicaux non satisfaits
La médecine régénérative figure parmi les domaines thérapeutiques les plus prometteurs abordés lors du Forum de l’ITERA. Différentes thérapies sont en cours d’élaboration pour traiter les lésions de la colonne vertébrale, ainsi que la réparation et la régénération d’organes, notamment du coeur, du foie, des reins et de la vessie. Le Forum a permis à des chercheurs du monde entier de partager et de présenter les derniers résultats de leurs travaux pré-cliniques et essais cliniques. Ces études s’adressent aux maladies qui n’ont pas encore de traitement et sont extrêmement prometteuses pour les patients.
Les résultats de ces études devraient bientôt être publiés.

Traitements expérimentaux en laboratoire, en progression vers des essais cliniques
Le Professeur Surbek, venu de Suisse, a présenté ses travaux visant à soigner les enfants prématurés souffrant de lésions cérébrales prénatales à l’aide de greffes de cellules souches. Aucun traitement établi n’est actuellement disponible et ces lésions entraînent souvent une invalidité grave à long terme. Des cellules souches humaines ont pu être greffées avec succès sur des animaux. Le Dr. Surbek a déclaré : « Nous sommes ravis de ces premiers résultats car ils confirment l’activité fonctionnelle et de survie des cellules du donneur greffé. Je vois de nombreux bébés prématurés et nous sommes résolus à améliorer leur taux de survie et leur qualité de vie. Avec le soutien continu de Cryo-Save International et de la Fondation Eagle en Suisse, nous espérons proposer de nouveaux traitements à nos patients dans les années à venir. »

L’ITERA récompensée par le Code international de déontologie de l’UNESCO
Les traitements expérimentaux actuels pourraient offrir de nouvelles possibilités de traitement pour répondre aux besoins médicaux non satisfaits à l’avenir. Les promesses offertes par la médecine régénérative pour l’avenir soulèvent toutefois des questions éthiques et sociales. L’ITERA, soutenue par Cryo-Save, la principale banque privée de cellules souches, cherche à encourager une discussion éclairée et engagée pour répondre aux espoirs éthiques et sociaux, ainsi qu’aux demandes et inquiétudes du public. En reconnaissance de leur dur labeur, l’ITERA et son président, le Dr. Albert Ramon, ont reçu le prestigieux Code de déontologie de l’UNESCO récompensant les différents chercheurs de l’ITERA de leurs efforts pour tenir compte des valeurs partagées et des principes éthiques.

À propos de l’ITERA http://www.itera-ls.org
Le Forum des sciences de la vie de l’ITERA (International Tissue Engineering Research Association – Association de recherche internationale sur l’ingénierie tissulaire) est un forum international de scientifiques spécialisés dans les cellules souches, l’ingénierie tissulaire et la médecine régénérative. Le conseil international du Forum des sciences de la vie de l’ITERA est composé de chercheurs et de médecins issus d’universités, d’hôpitaux universitaires, d’instituts de recherche et de cellules souches et de sociétés biotechnologiques. Cette année, le Forum des sciences de la vie de l’ITERA était dédié au Dr. Andreas Zisch de l’université de Zurich, Département de gynécologie.

À propos de Cryo-Save http://www.cryo-save.com/group
Cryo-Save, la principale banque de cellules souches en Europe, est un membre fondateur de l’ITERA et un parrain de ses ateliers annuels avec une subvention éducative non restreinte. Établie aux Pays-Bas, la société mène des recherches fondamentales dans le domaine des techniques de cryopréservation des cellules souches. Son adhésion au Forum des sciences de la vie de l’ITERA démontre l’engagement de Cryo-Save pour le traitement et le stockage, mais aussi pour la recherche et les soins de santé.
Source: Cryo-Save Group N.V.

Copyright © 2011 PR Newswire Association LLC




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances dédiées aux familles, parents et enfants