Les sweatshirts imagiers, un concept ludo-pédagogique imaginé par Obaïbi et Oxybul



Apprécié pour son confort, son tissu doux, sa polyvalence et sa simplicité, le sweatshirt est devenu un basique essentiel dans les garde-robes des grands et des petits.

Au sens littéral du terme, sweatshirt (qui se prononce « swèt » et non « swit » comme on l’entend trop souvent) signifie « maillot pour transpirer », ce qui n’est pas forcément valorisant comme traduction et comme « emploi ». Mais comment cette pièce vestimentaire, dont souvent on ne sait pas prononcer correctement le nom, est-elle devenue malgré tout incontournable ?

La naissance du sweat-shirt

Conçu à l’origine pour absorber la transpiration. Ce haut a vu le jour dans les années 1920 sur les terrains de sport des campus universitaires aux Etats-Unis et a remplacé les pulls en laine qui ajoutaient de la transpiration à celle de la pratique du sport.

Bien que la création du sweatshirt ait été une sorte de révolution dans le monde du vêtement de sport, il est difficile de savoir qui de Champion, Fruit Of The Loom, Jerzees et Russel Athletic en est à l’origine puisque toutes les 4 en revendiquent la paternité.  ​

Du nouveau : un sweatshirt imagier pour les enfants

Facile à porter, pratique et peu fragile, le sweatshirt trouve grâce aux yeux des parents y compris de jeunes enfants. Obaïbi, expert en savoir-faire textile l’a bien compris et s’est associé à Oxybul spécialiste de la pédagogie et du jeu pour créer 2 sweatshirts imagiers inédits et revisiter ainsi cette pièce sous la forme d’une déclinaison confortable, dans l’air du temps, ludique et pédagogique ! Ainsi deux marques du groupe ÏDKIDS engagé pour le bien-être des enfants depuis le plus jeune âge ont conçu un vêtement à la manière de ces livres imagiers qui permettent aux enfants de s’éveiller en douceur.

Ces deux nouveaux sweats ont été travaillés de manière à être unisexes, avec des tonalités douces et de saison, décorés d’animaux de la forêt ou des montagnes. Supports d’apprentissage pour les enfants, ils participent à leur éveil. En effet, les animaux ont revêtu des couleurs contrastées qui les rendent facilement discernables. En outre, chacun d’eux est habillé de décors géométriques et de textures proches du toucher de l’animal pour favoriser la découverte des sensorialités et la reconnaissance des formes.

Apprentissage du langage, reconnaissance de l’animal, identification de formes géométriques… ces principes pédagogiques connus dans l’univers du jeu grâce aux livres imagiers, sont ici adaptés aux vêtements pour la première fois !

Anne Vaneson-Bigorgne

Informations pratiques :

  • Disponibles en 2 coloris : beige et gris
  • Tailles : du 3 mois au 3 ans
  • Matière : en coton organique (fibres de coton issu de l’agriculture biologique)
  • Prix : 19,99 euros
  • Disponibles depuis le mois de novembre 2021 dans les magasins OKAIDI, IDKIDS et sur la boutique marchande Okaidi



NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances dédiées aux familles, parents et enfants