De l’importance de prendre soin de son périnée quand on est jeune maman



Parce qu’une femme sur trois est ou sera victime de fuites urinaires dans sa vie, quel que soit son âge, il est important pour la femme qui a accouché, par voie basse ou par césarienne, de prendre soin de sa sphère intime.

Le sujet est encore tabou, la décision de passer par un professionnel de santé peut s’avérer tardive, voire parfois inexistante et pourtant les désagréments peuvent survenir longtemps sous la forme notamment de fuites urinaires voire d’incontinence.

Ne pas négliger son périnée

Le périnée de la femme, appelé aussi plancher pelvien, est un ensemble de muscles qui va du pubis au coccyx et qui soutient les organes du petit bassin (vessie, utérus, rectum) et l’ensemble du contenu abdominal.

Sollicité au quotidien, il est important d’en prendre soin y compris après une grossesse et un accouchement et de ne pas attendre de constater son relâchement qui engendre des désagréments tels que des fuites urinaires lors de toux ou d’éternuement, ou de l’incontinence plus ou moins régulière. Or la rééducation périnéale est quelque chose, lorsqu’on est nouvelle maman, que l’on a tendance à ne pas prendre le temps de faire ou pas correctement… pour le regretter parfois 20 ans plus tard… et il est alors trop tard pour les « si j’avais su » quand le relâchement du périnée est avéré.

Un fauteuil pour remuscler son périnée

Aujourd’hui, une méthode complémentaire à la rééducation du périnée qui s’effectue classiquement avec un.e kinésithérapeute existe et peut intervenir des années plus tard pour traiter les désagréments inhérents à un périnée relâché.

En effet, le fauteuil Emsella, une solution non invasive élaborée par la société BTL, est doté de la technologie exclusive HIFEM (hight intensity focused electro-magnetic) qui diffuse des ondes électromagnétiques focalisées et de haute intensité qui traversent les vêtements et la peau pour arriver jusqu’à atteindre les muscles du périnée.

De 11 500 à 13 500 contractions pendant une seule séance de trente minutes mobilisent les fibres musculaires de la surface du plancher pelvien et en modifient la structure en en augmentant le nombre et le volume. Ainsi, les muscles se renforcent et se densifient rapidement grâce à la neurostimulation directe du nerf moteur du périnée. Une amélioration peut être observée dès la première séance dans certains cas. Un traitement de 4 à 8 séances à raison de 2 fois par semaine peut permettre de retrouver un plancher pelvien retonifié.  Chaque séance comprend 3 temps pour réactiver, stimuler puis relaxer les muscles. Deux programmes existent : le soft et le hight selon les cas. La séance coûte entre 80 à 150 euros et n’est pas prise en charge par la Sécurité Sociale.

Une étude post traitement montre que 95 % des patientes traitées constatent une amélioration significative de leur état et que 75 % d’entre elles ont réduit ou complètement abandonné les protections urinaires. Les effets positifs peuvent durer jusqu’à 6 mois et un entretien peut être effectué une ou deux fois par an selon les besoins.

Une belle avancée technologique pour lutter contre l’incontinence et les fuites, les douleurs lors de rapports sexuels et retrouver de la confiance en soi et une forme de liberté.

Anne Vaneson-Bigorgne

 




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances dédiées aux familles, parents et enfants