Comment apprendre à votre enfant à jouer aux échecs ?



Quand on pense au jeu d’échecs, on pense tout de suite au légendaire Garry Kasparov, grand Maître des échecs et champion du monde pendant 15 ans, mais aussi à Magnus Carlsen ce Norvégien de 30 ans, le meilleur joueur d’échecs de tous les temps. On imagine un monde à part, réservé à une élite de surdoués et d’intellectuels.

En réalité, le jeu d’échecs est un sport cérébral qui met tout le monde sur un même pied d’égalité. Que l’on soit un adulte, un enfant, un enfant en situation de handicap, un homme, une femme, un chef d’entreprise ou un ouvrier à l’usine, nous pouvons tous apprendre à jouer aux échecs et même battre quelqu’un qu’on imagine à tort plus fort que soi.

C’est une très bonne idée d’apprendre aux enfants à jouer aux échecs et surtout de le faire comme une activité parent-enfant pour souder les liens, pour jouer ensemble à ce jeu intergénérationnel. Savez-vous pourquoi les enfants veulent jouer aux échecs ? Pour battre maman, battre papa ou même papi ou son grand frère. C’est ainsi et c’est très positif. Comme le disait Magnus Carlsen, Grand-Maître des échecs à 19 ans, dans une interview donnée à L’Écho au mois de mars 2021 : « Je déteste davantage perdre que j’aime gagner ». Évidemment, développer l’esprit de compétition n’est pas le seul bienfait des échecs, loin de là…

Comment enseigner les échecs aux enfants pour ne pas les décourager ?

Comme pour tout jeu ou sport, il faut connaître et apprendre les règles du jeu : découvrir l’échiquier, le nom des pièces de l’échiquier : le Roi, la Dame (et non la reine), le Fou, le Cavalier (et non le cheval), la Tour et les pions. Pour pouvoir jouer et s’amuser, on peut bien apprendre à placer ses pièces aux échecs grâce à des sites spécialisés dans l’apprentissage de ce jeu.

Il faut que les enfants comprennent que l’échiquier a un sens. Ils doivent avoir devant eux une case blanche, qui se trouve en bas à droite de l’échiquier. Si ce n’est pas le cas, alors l’échiquier est à l’envers. On prend l’exemple des pièces blanches. On place, pour commencer, les pièces de la première rangée (celle qui est plus près de soi) et les pions sur la deuxième rangée. Le Roi et la Reine se trouvent au centre de l’échiquier. On placera alors la Reine sur une case blanche. Les Fous seront de part et d’autre du couple royal, puis seront installés les Cavaliers et enfin les Tours.

Misez sur un apprentissage ludique des échecs

Une fois que les bases du placement sont acquises, vous n’avez plus qu’à trouver une méthode ludique d’apprentissage adaptée aux enfants, car il existe des méthodes en ligne qui vont vous aider à progresser et à apprendre les échecs même avec un tout-petit dès 4 ans. Des spécialistes des échecs vont vous accompagner pas à pas. Cela peut aller très vite pour apprendre les échecs en famille. Dès le premier jour, votre enfant va apprendre à déplacer les pions, à faire une bataille de pions, à avoir des stratégies pour bien démarrer une partie… et même faire échec et mat !
Ce jeu des échecs peut vraiment être un jeu d’enfants pour tout le monde.

Quels sont les bienfaits du jeu d’échecs sur les enfants ?

Apprendre à jouer aux échecs et faire des parties permet de développer de nombreuses compétences comme la logique, la stratégie, l’esprit de compétition, mais pas seulement !

En effet, voici quelques bienfaits qui vont vous donner encore plus envie d’apprendre les échecs à vos enfants :

  • Tout d’abord, c’est un jeu, un sport cérébral donc les enfants veulent jouer et s’amuser en s’initiant aux échecs. On peut jouer en famille, mais aussi dans le club d’échecs près de chez soi. Même si vos enfants sont déjà inscrits au club de foot ou de judo, l’un n’empêche pas l’autre. C’est un moyen de rencontrer d’autres enfants, de se socialiser, d’appartenir à la communauté des joueurs d’échecs et même de participer à des tournois.
  • Cela développe la confiance en soi puisque les enfants, même les plus petits, peuvent rivaliser avec les plus grands, les adultes, et battre leurs parents à ce jeu. Cela permet aussi d’apprendre à perdre. En suivant une méthode d’apprentissage des échecs adaptée aux enfants, un enfant peut vite reprendre confiance en lui, même si par ailleurs il est en échec scolaire.
  • Les échecs sont pratiques pour s’améliorer en mathématiques. Comme le souligne Michel Noir, dans sa thèse sur les échecs : « Observation – analyse – hypothèses – vérification – planification – probabilité et calcul des variantes – analyse des conséquences – toute la chaine méthodologique est présente dans ce jeu. »
  • C’est bon pour développer sa mémoire, car il faut apprendre à gérer son propre jeu et ses 16 pièces différentes. On doit intégrer le fonctionnement du jeu depuis le nom des pièces, leur placement sur l’échiquier, leurs déplacements, des schémas de jeu… et donc organiser sa mémoire.

Enseigner à un enfant à jouer aux échecs, c’est augmenter sa capacité de concentration de 50 %, de mémorisation de 22 % et de résolution de problèmes de 32 % par rapport aux autres enfants. Plus aucune raison de douter, il ne vous reste qu’à vous lancer avec vos enfants !

Mélanie Schmidt-Ulmann

 




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances dédiées aux familles, parents et enfants