5 activités manuelles reposantes et créatives à faire en famille


Les vacances viennent à peine de commencer : que l’on parte ou non en famille, il va falloir varier les occupations des enfants selon la météo, qui oscille entre canicule et temps couvert, et leurs envies pendant les huit semaines que dure la pause scolaire estivale. Et si l’on en profitait pour expérimenter avec eux de nouvelles activités manuelles parmi toute la palette offerte par les travaux d’aiguille ?

Pourquoi ne pas essayer de s’initier avec eux au tufting, à la broderie diamant, au point de croix à l’ancienne, à la couture (c’est toujours utile) ou tout simplement à tricoter l’écharpe de l’hiver prochain ? Nos Bambins vous propose 5 activités manuelles reposantes et créatives à faire en famille.

Et si le tufting devenait une nouvelle passion ?

Le tufting, de quoi s’agit-il ? On parle le plus souvent du tuftage comme étant une technique pour fabriquer des tapis. Un tapis tufté se compose d’un fond de toile dense et solide sur lequel des poils de laine sont insérés parallèlement et de façon continue par un pistolet. En français, on dit que le tapis est touffeté ou issu de la technique du touffetage. Adapté aux loisirs créatifs, cette activité consiste à faire des créations en relief bombé ou ras, au moyen d’un tufting gun. Sur un site dédié au tufting, vous pouvez vous procurer cet outil aussi appelé pistolet à touffeter.

Pour commencer, il faut s’équiper d’un pistolet tufting loop ou cut de bonne qualité selon la finition souhaitée. Il en existe aussi qui combinent les deux et possèdent une aiguille permettant la coupe ou de faire des boucles. Un équivalent visuel du résultat d’une création en tufting, pourrait être l’image d’un caniche dont les poils seraient représentés par des petits pompons de laine en relief.

Pour les enfants, il existe des petits coffrets créatifs qui contiennent tout le matériel nécessaire afin de se lancer dans la création d’un animal en touffetage.
Pour les adultes qui souhaiteraient créer eux-mêmes un tapis pour la chambre de leur enfant, il faut un équipement plus important : au pistolet 2 en 1 s’ajoutent un cadre en bois, une toile de tufting, des cônes de laine aux couleurs désirées, une paire de ciseaux, un enfile-laine, une toile de finition, un ruban, etc.

Il existe des ateliers de découverte de la technique pour les personnes qui voudraient se lancer dans des créations d’envergure afin de bien la maîtriser.

Le calme et la créativité de la broderie diamant

Connue aussi sous le nom de diamond painting, la broderie diamant tire ses origines de Chine. La broderie diamant consiste à assembler des strass autocollants ou à les coller sur un support autocollant pour obtenir le rendu de l’objet souhaité. Cette technique mixe le principe de la peinture par numéros et la broderie au point de croix pour créer des représentations originales comme une peinture, mais à partir de strass de couleurs. Les tableaux ainsi réalisés possèdent un éclat qui attire l’œil. Les possibilités sont infinies ou presque : tableau de Noël, animaux, fleurs ou composition florale, paysages, nature morte, tableau d’un héros ou d’une princesse Disney, photo de souvenir de ses enfants, photo de mariage, etc. Il existe des sites spécialisés auxquels envoyer ses photos et qui créent tout le kit nécessaire pour réaliser sa broderie diamant personnalisée.

La finesse et le rendu du point de croix à l’ancienne

La broderie et les ouvrages de points de croix, c’est comme le crochet et les aiguilles à coudre, chez nos grands-mères. La tricoteuse pour les travaux d’aiguille regorgeait de trésors qui recommencent à être tendance avec le come-back spectaculaire des loisirs créatifs depuis une dizaine d’années. Ce nouvel engouement profite également au point de croix et pas uniquement chez les adultes ! Les enfants (filles et garçons, si, si même les garçons !) n’apprennent pas forcément à broder pour poser leurs initiales sur des mouchoirs comme cela se faisait par le passé, mais plutôt pour réaliser un tableau, l’initiale de leur prénom, un cadeau pour un ou une camarade, grâce à des kits prêts à broder comme il en existe.

C’est une façon ponctuelle de faire renaître le charme d’autrefois avec quelques jolies réalisations sur une toile Aida plus simple à travailler que celle en lin qu’utilisent les brodeuses expertes. La réalisation d’un abécédaire brodé à la main et encadré pour décorer la chambre des enfants fait partie des ouvrages devenus classiques. Plus simple et plus rapide, les petits coussins avec les initiales ou une représentation sont également de jolis éléments de déco dans une chambre d’enfant. Parmi les créations en vogue, on retrouve les cadres brodés dans lesquels on glisse une photo sépia de ses grands-parents pour lui donner un côté rétro avec le charme de la broderie qui imite la dentelle.

Savoir coudre c’est utile et bien plus encore

Si l’on profitait de l’été pendant lequel la vie est peut-être un peu plus slow pour faire quelques travaux de couture à la main ou à la machine si on en possède une ? Ces quelques créations simples pourraient prendre la forme de bricoles utiles pour la maison réalisées à partir de chutes de tissus qui seraient transformées en carré démaquillant, en essuie-tout lavable, en chouchou pour attacher les cheveux, etc. C’est même une activité qui peut se réaliser avec les enfants en fonction de leur âge. Et puis savoir coudre ne serait-ce qu’en utilisant le point avant, le point arrière et le point d’arrêt est toujours utile !

Pourquoi ne pas profiter d’une chemise aux poignets et au col élimés pour faire des chouchous ? Il suffit de découper un rectangle de 40 x 8 cm pour une taille enfant, de poser un élastique au milieu de 20 cm, de plier le tout en deux sur l’envers et de commencer à coudre à la main avec des petits points serrés, de retourner le chouchou avant les derniers points et de fermer l’ouverture.

Apprenez à tricoter la laine

Nul besoin de vouloir se lancer tout de suite dans la réalisation d’un pull aux emmanchures chauve-souris et aux motifs jacquard pour commencer ! Un accessoire de forme rectangulaire sans motif et sans augmentation ou diminution comme une écharpe pour l’hiver prochain est un objectif SMART (spécifique, mesurable, atteignable, réaliste et temporellement défini) comme on aime en définir en management ! Il suffit d’une paire d’aiguilles à tricoter, de laine chinée par exemple pour donner une impression de motif sans changer de pelote de laine ou sans être obligé de croiser les fils.
Rien de plus simple : il faut monter les mailles sur une aiguille puis tricoter avec le point choisi, le point mousse étant le plus simple puisqu’il est identique sur le rang endroit que sur l’envers. Le jersey, le point pour les côtes, le point de riz, etc. peuvent attendre que l’on soit en mesure de reconnaître une maille endroit d’une maille envers !

Parmi ces cinq idées, certaines sont faciles à mettre en œuvre cet été, y compris en famille pour donner lieu à des réalisations décoratives ou utiles que les enfants seront fiers d’avoir exécutées en partie ou totalement.

Anne Vaneson-Bigorgne

 



NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances dédiées aux familles, parents et enfants