Une place en crèche, ça n’a pas de prix… ou presque !



Le mode de garde de bébé est l’une des premières préoccupations des futurs jeunes parents lorsqu’ils apprennent l’heureux évènement à venir. Il en existe différents types : les crèches, les assistantes maternelles agréées, les haltes-garderies, les gardes partagées, etc.

Pour quel type de crèche opter ?

Un rapport de l’Observatoire national de la petite enfance (ONAPE) qui date de 2020, montre que les crèches sont le 2ème mode de garde préférés des Français après les assistantes maternelles, ce qui représente plus de 20 % des enfants de moins de 3 ans.

Pour les enfants qui n’ont pas l’âge d’intégrer l’école maternelle et dont les parents ont choisi la crèche comme mode de garde, plusieurs types de crèches existent. En effet, ils peuvent choisir la structure collective la mieux adaptée à leurs besoins et à leur mode de vie. Pour ce faire, des établissements publics, privés ou associatifs tels que la crèche collective, la crèche familiale (garde assurée par des assistantes maternelles agréés qui dépendent d’une commune ou d’un département…), la crèche parentale, la crèche d’entreprise (micro, inter…) sont à même d’accueillir les enfants âgés de 2 mois à 3 ans et en règle des vaccins obligatoires (sauf contre-indication attestée par un certificat médical) mais combien ça coute de faire garder un enfant ?

Que coûte une place en crèche ?

Les crèches représentent un coût horaire plus ou moins élevé selon les revenus des parents qui se calcule de façon suivante : revenus mensuels net du foyer x coefficient CAF. Ce dernier est calculé en fonction du nombre d’enfants à charge :

– 0,0615 % pour 1 enfant,

– 0,0512 % pour 2 enfants,

– 0,0410 % pour 3 enfants,

– 0,0307 % pour 4 à 7 enfants,

– 0,0205 % pour 8 enfants et plus.

La crèche d’entreprise, une alternative avantageuse

Un rapport IPSOS réalisé en 2021 montre que près d’un parent sur deux ont obtenu une place en crèche via leur employeur ou leur conjoint. Il s’agit d’une crèche dite « d’entreprise ».

Ce type de structure possède 3 avantages majeurs :

  • permettre à l’enfant d’avoir un mode d’accueil collectif, cela veut ainsi dire que c’est un bon moyen de développer ses sens et ses relations avec des petits du même âge, durant les 3 ans approximatif d’accueil ;
  • faciliter le retour de la mère à la vie professionnelle parce que bébé à un mode de garde ;
  • il est possible de choisir une place en crèche proche de son domicile ou de son lieu de travail et si nécessaire de chercher une structure d’accueil avec des horaires décalés pour répondre au mieux aux contraintes professionnelles et personnelles de la famille.

Peu importe le mode de garde choisi, pourvu qu’il soit le plus adapté aux jeunes parents et à leur tout-petit pour que le retour au travail de la mère et le placement dans une crèche de bébé soient le mieux vécu possible.

Gabriella Oliveira

 




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances dédiées aux familles, parents et enfants