Quelle assurance santé choisir pour son bébé ?



Depuis le 1er janvier 2016, les employeurs du secteur privé exceptés les particuliers employeurs, ont pour obligation de proposer une mutuelle complémentaire de santé collective à leurs employé.e.s, quelle que soit leur ancienneté. Pour autant, dans le cadre de cette mutuelle ou assurance santé choisie par l’entreprise, une extension de la couverture à l’ensemble de la famille n’est pas une obligation, il faut donc envisager de souscrire à une couverture familiale en complément si nécessaire.

Des cas d’exclusion possibles

Une personne salariée peut refuser la mutuelle de son entreprise et demander une dispense d’adhésion:

  • Si elle a déjà d’une couverture collective ;
  • Si elle bénéficie déjà d’une couverture complémentaire ;
  • Si elle est en CDD de moins de 3 mois ;
  • Si elle travaille dans la société à temps partiel ou si elle est apprentie et que le montant de la cotisation est supérieur ou égal à 10 % de son traitement.
Quelle est l’utilité d’une mutuelle ?

Quand un.e salarié.e est affilié.e au régime général ou local de l’Assurance maladie, ce qui est appelé ticket modérateur et le tarif conventionné sont pris en charge le plus souvent sur la base du tarif défini par la sécurité sociale . En revanche, les dépassements d’honoraires, de frais médicaux, de dépenses dentaires ou d’optiques ou de prothèses auditives quel que soit l’âge du ou de la bénéficiaire ne sont pas remboursés ou partiellement. Pour être mieux remboursés voire intégralement selon la nature de son contrat de complémentaire santé, il est conseillé de souscrire à une mutuelle d’entreprise si l’on est salarié.e ou de façon personnelle si l’on ne l’est pas.

Comment bien la choisir ?

Lorsque l’on est parents, des frais médicaux non prévus peuvent s’ajouter et il est préférable d’avoir anticipé cette possibilité afin de bénéficier de la meilleure couverture au meilleur tarif pour les garanties souscrites afin de protéger au mieux son bébé et/ou ses enfants. Selon les âges des personnes qui composent la famille, il faut être vigilants notamment au taux de remboursement de l’orthodontie, de l’orthophonie, des frais d’optique, de l’existence d’une prime de naissance, de la façon dont les frais de maternité sont pris en charge, du complément de remboursement des cures thermales, des forfaits proposés pour les médecines douces comme l’ostéopathie par exemple (quel montant par séance et combien de fois par an pour chaque membre de la famille ?), de la façon dont les consultations de psychologie sont prises en charge… afin de choisir au mieux une mutuelle et le niveau de prestations pour sa famille.

L’assurance santé GMF propose notamment des prestations qui peuvent être ajustées selon son budget et ses besoins sur des postes de dépenses comme l’optique, les aides auditives, la dentisterie, les soins courants, l’hospitalisation… avec un contrat personnalisé qui offre jusqu’à 22 combinaisons.

Choisir avec soin un contrat de complémentaire santé familiale qui tient compte des besoins spécifiques pour son bébé et son ou ses enfants plus grands est une façon de faire des économies sur d’éventuelles dépenses de santé à venir et plus d’avoir la tranquillité d’esprit d’avoir protéger selon ses besoins sa famille.

Anne Vaneson-Bigorgne

 




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances dédiées aux familles, parents et enfants