De la nécessité de prendre du temps pour soi quand on est jeune maman


Devenir parents, surtout quand il s’agit du premier enfant, ne veut pas dire qu’il faut renoncer à sa vie d’avant l’arrivée de bébé ! Cela n’est pas non plus synonyme de s’oublier : il faut continuer à penser à soi, car lorsque l’on s’occupe de soi, c’est une façon de prendre soin des autres.

Quand la maman est épanouie et sereine, cela profite en effet à toute la famille. Parfois le bien aller d’une jeune maman peut être aussi simple qu’un bain ou une douche relaxante et pas seulement une douche prise en 3 minutes chrono entre deux tétées ou deux biberons et une couche à changer !

Ne pas oublier de continuer à faire des choses que l’on aime

La vie quotidienne d’une jeune maman est très vite remplie entre nourrir bébé, les soins et les changes à lui prodiguer, jouer avec lui, lui parler, lui chanter des berceuses, tenir la maison propre, faire en sorte qu’il ne manque rien dans les placards et le réfrigérateur, planifier les rendez-vous médicaux pour bébé et pour soi, programmer l’adaptation à la crèche ou chez la nounou, etc. Au milieu de cette to do list bien chargée, il faut penser, voire oser prendre du temps pour soi, cette respiration nécessaire pour ne pas laisser une chance au baby blues ou à une dépression post-partum de trouver de la place !

Pour ce faire, un ordinateur, une imprimante et de jolis crayons ou feutres à pointes fines peuvent suffire pour se lancer dans un coloriage de mandala à imprimer, une activité de loisir créatif qui aide les jeunes mamans à s’évader. Les mandalas sont ces dessins à effet antistress qui favorisent la détente tout en nécessitant de la concentration : impossible de ne pas être dans l’ici et maintenant quand on se lance dans ce type de coloriage aux motifs très graphiques, mais également de fleurs ou d’animaux notamment !

Reprendre une vie sociale

S’offrir le luxe de prendre le temps de laisser poser un masque hydratant sur son visage est aussi un moment de bonheur pour une jeune maman qui est devenue experte de la toilette express quand il s’agit de la sienne. Une pose de vernis, une coupe de cheveux, une séance d’épilation… peuvent devenir des souvenirs dans les premiers mois et pourtant pour se rappeler qu’elle est aussi une femme, une épouse, une amie peut tout à fait avoir des mains manucurées et colorées, une jolie coupe, une peau lisse… tout en étant la meilleure des mamans. Ce sont des petits riens qui paraissent peut-être futiles, mais qui changent le regard que l’on pose sur soi quand on a l’impression de ne plus avoir de temps pour rien et que la chanson Ohio d’Isabelle Adjani tourne dans en boucle dans sa tête : « J’suis dans un état proche de l’Ohio, J’ai le moral à zéro ».

Le moral reboosté après s’être réconciliée avec son apparence cosmétique, en attendant de retrouver son corps d’avant grossesse (ce qui peut prendre jusqu’à une année), cela peut donner envie de ressortir de chez soi pour recommencer à voir des personnes que l’on apprécie, présenter sa petite merveille à ses amis, à la famille, à ses collègues, etc. Et pourquoi pas aller boire un thé en ville avec une amie pendant que le jeune papa profite de bébé ! 

Si besoin, ne pas hésiter à demander de l’aide à ses proches

Une fois remise physiquement de l’accouchement et de la fatigue des premières semaines, si la reprise d’une activité, ne serait-ce que quelques minutes par jour, ne suffisent pas à la jeune maman pour retrouver son élan habituel, il ne faut pas hésiter à s’en ouvrir à une personne de confiance. Si la maman préfère avoir recours à une personne qui ne fait pas partie de son entourage, des professionnels de l’accompagnement parental comme Mélanie Schmidt-Ulmann (coach parental qui consulte à son cabinet ou par Skype) ou des spécialistes de la prise en charge psychologique comme le site Mindler (consultation par Skype) peuvent apporter le soutien dont la jeune maman a besoin.

Une maman et plus largement des parents sereins et bien dans leur tête sont les piliers de cette nouvelle équation familiale depuis l’arrivée de bébé. Il ne faut pas se priver de mettre en place des routines de bien-être pour assumer pleinement cette nouvelle responsabilité !

Anne Vaneson-Bigorgne

 



NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances dédiées aux familles, parents et enfants