Le zéro déchet, un concept qui s’applique même avec les bébés !


La réduction des déchets et du plastique dans les cuisines, les salles de bain, les océans… sont autant d’idées qui sont apparues ces dernières années et qui représentent aujourd’hui une tendance voire un phénomène qui prend place dans le quotidien, y compris des familles.

Et par famille, il faut comprendre de façon élargie jusqu’à la venue de bébé ! En effet, il est possible de vivre une grossesse naturelle, d’accueillir et d’élever un nouveau-né le plus naturellement du monde, d’opter pour des produits lavable, recyclables , recyclés, etc.
Parfois cela signifie un retour à des produits qui existaient déjà il y a plus de 50 ans et que la société de consommation a remplacé par des solutions qui s’emploient plus facilement et qui nécessitent moins d’entretien. Il est vrai que pour des parents, la couche culotte jetable et les lingettes sont d’une rapidité et d’une facilité d’usage au quotidien qui ont beaucoup séduit à leur mise sur le marché : exit les lessives de pointes et de couches en tissu, bonjour la couche jetable qui maintient bébé au sec plus longtemps. Les nouveautés ont du bon : un bébé au sec est un bébé qui peut dormir plus longtemps, une lingette pour nettoyer le siège de bébé va plus vite qu’un gant de toilette qu’il faut mouiller et sur lequel on met du savon et qu’il faut rincer à plusieurs reprises et qui s’ajoute 4 ou 5 fois par jour à la pile de linge à laver.
Présenté comme cela, on comprend que les parents aient des envies légitimes de simplicité et de facilité, à l’heure où la notion de charge mentale est l’une des thématiques largement abordée et débattue.

La réduction des déchets sans contrainte, c’est possible ?

Je fais partie de ces personnes qui intègrent le développement durable dans le quotidien à condition que cela ne complique pas trop la vie : depuis deux ans, je n’emploie plus d’essuie-tout que j’ai remplacé par des carrés H2o, il n’y a plus de carré ou de rond en coton à usage unique dans la salle de bain autres que lavables de différentes matières et marques (Les tendances d’Emma, La Chenaie, Make Up Eraser, Typology…), le coton-tige réutilisable Last Wab  a fait son apparition (à chacun sa couleur), les recharges de produits d’hygiène s’installent peu à peu aussi, l’eau est filtrée dans une carafe avec des perles de céramique Les verts moutons, les bulles de l’eau gazeuse proviennent depuis plus de 10 ans d’une machine Sodastream et également depuis peu d’une façon encore plus « zéro déchet » avec les pastilles Bubble It, etc. Ce sont autant de petites choses qui, misent bout à bout, réduisent petit à petit la présence du plastique, des emballages et des déchets dans la cuisine et la salle de bain.

La réduction des déchets de la femme enceinte et des jeunes parents

Si j’étais jeune maman aujourd’hui, je serais probablement hésitante pour certains produits. Pour aider les jeunes et futurs parents et leur permettre de faire des choix éclairés, Mélanie Schmidt-Ulmann, coach parentale en parentalité naturelle depuis 15 ans, vient d’écrire Bébé zéro déchet son dixième livres parus aux Editions Leduc. Dans cet ouvrage elle aborde toutes les phases de la grossesse à la venue de bébé.

Pourquoi un livre sur ce sujet ?

Pour Mélanie, « prendre soin de soi, de toute la famille et de bébé le plus sainement et naturellement possible passe forcément par prendre soin de la planète et donc réduire au maximum les déchets pour tendre vers le zéro déchet au quotidien. » En 15 ans de pratique mis au service des parents et des enfants, elle s’est rendu compte qu’elle allait « de plus en plus vers le naturel et la naturopathie » c’est donc tout naturellement que dans son dernier livre, elle a souhaité réunir plusieurs de ses pratiques naturelles qu’elle développe depuis des années dans le cadre de son métier de coach parental holistique. « C’est vraiment l’essence de mon approche : on réduit, on recycle, on réutilise, on fait des recettes maison et on se concentre sur l’essentiel : cela mérite bien un livre pour diffuser le message au plus grand nombre. Prendre soin de bébé et de la planète au quotidien c’est passer au zéro déchet et à la Slow Parentalité ! »

Est-ce un concept facile à mettre en œuvre ?

L’idée force est que « les parents doivent vraiment prendre soin de leur bébé, des enfants le plus naturellement possible : en étant dans la décroissance, les soins naturels, le bio, les remèdes maison, on va naturellement vers le zéro déchet. » Pour Mélanie, « c’est quelque chose qui a toujours fait partie de mon approche de la parentalité. Le maternage, c’est prendre soin de son bébé au naturel et se concentrer sur les liens. Les produits, la puériculture doivent juste être le moyen de développer les liens maman-papa-bébé. » Et pour ce faire, il n’est pas utile d’avoir une quantité pléthorique d’accessoires de puériculture, « des couches lavables, un lange d’emmaillotage, des huiles de massage, un savon pour le bain de bébé, un liniment oléo-calcaire et une bonne écharpe de portage » peuvent suffire pour bien démarrer avec bébé !

Aujourd’hui mère de 6 enfants, Mélanie est « passée aux couches lavables en 2006 à la naissance de [s]on troisième fils Hippolyte et à l’époque c’était vraiment peu développé et précurseur. J’avais d’ailleurs lancé Le Lait de Maman, une petite boutique en ligne dédiée à la puériculture bio et naturelle dans laquelle j’avais rassemblé tous les produits indispensables à la maternité mais aussi des objets insolites dénichés aux 4 coins du monde qui depuis sont devenus des classiques comme le coquillage d’allaitement, le liniment, le bola de grossesse, etc. »

Des kits spécifiques pour se lancer vers le 0 déchet avec bébé

En plus de son livre qui lui a pris plus de six mois, Mélanie a imaginé des kits pour aider les parents à prendre le virage du 0 déchet avec les basiques. Avec Julien, son mari, ils ont imaginé 7 kits de l’essentiel au plus élaboré (de 129 à 379 euros).
On peut y trouver des produits tels que des couches lavables Mon Petit Paquet, Bambino Mio ou ApiAfrique, des couches écologiques jetables Change now, du liniment Love & Green, du savon de Marseille Comme Avant, de la crème pour le change Weleda, de l’élixir floral Deva les émotions, des sacs à vrac réutilisables Day by Day, des bavouillettes Les tendances d’Emma, des pierres de quartz rose Le Lait de Maman, des serviettes hygiéniques lavables ApiAfrique ou La Week’Up, du savon naturel Comme avant, de l’huile sèche Skinhaptics, de l’huile de soin Protect Mamelon Néobulle, du fluide apaisant Fée Proprette de Douces Angevines, etc.

Et si vous vous posez encore des questions sur comment intégrer en douceur le 0 déchet pendant la grossesse ou à la naissance de bébé après la lecture de son livre, Mélanie peut vous accompagner le temps d’un coaching personnalisé.

Anne Vaneson-Bigorgne

Pour aller plus loin :

 



NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances dédiées aux familles, parents et enfants