Zéro alcool pendant la grossesse : des messages sanitaires pour informer dés le 3 octobre 2007



En application de l’arrêté ministériel du 2 octobre 2006, un message sanitaire à destination des femmes enceintes, préconisant l’absence de consommation d’alcool, sera apposé sur toutes les unités de conditionnement d’alcool à partir du 3 octobre 2007.
Ces messages peuvent prendre deux formes :

Un pictogramme, illustrant le zéro alcool pendant la grossesse.

Une phrase d’information : « La consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves sur la santé de l’enfant »
C’est pourquoi, l’INPES en soutien de la mesure législative, mène une nouvelle campagne presse afin d’informer le grand public et les femmes enceintes de la mise en place d’un message sanitaire sur tous les conditionnements d’alcool. Cette annonce a pour objectif de donner de la visibilité au pictogramme et de rappeler la recommandation « Zéro alcool pendant la grossesse ». Les insertions sont visibles d’octobre à décembre 2007 (y compris dans les DOM TOM) dans la presse quotidienne nationale, la presse télé, la presse parentale et la presse professionnelle médicale.

Zéro alcool pendant la grossesse

L’alcoolisation fœtale est la première cause non génétique de handicap mental chez l’enfant. Le message sanitaire permettra donc une meilleure information des femmes en âge de procréer sur les risques induits par la consommation d’alcool sur le fœtus pendant la grossesse.
Une consommation d’alcool, même ponctuelle ou modérée pendant la grossesse n’est pas anodine et peut entraîner des risques importants pour l’enfant à naître. L’alcool passe du sang maternel au sang du fœtus au travers du placenta ; ainsi, lorsqu’une femme enceinte boit un verre d’alcool il y a rapidement autant d’alcool dans le sang de son bébé que dans le sien.
Tout au long de la grossesse, les effets de l’alcool sur le fœtus sont nombreux et particulièrement néfastes, notamment pour son système nerveux et son cerveau. L’alcool est un toxique extrêmement puissant au niveau du cortex cérébral. Aussi, quelle que soit l’avancée de la grossesse, l’absorption d’alcool présente un véritable risque d’atteinte des fonctions cérébrales du fœtus. Une consommation quotidienne d’alcool pendant la grossesse, même très faible, ou des ivresses épisodiques sont susceptibles d’entraîner des complications ainsi que des troubles psychiques ou du comportement chez l’enfant exposé. L’atteinte la plus grave découlant de l’exposition prénatale à l’alcool est le syndrome d’alcoolisation fœtale (SAF). Il concerne 700 à 3 000 enfants sur les 750 000 naissances annuelles et est la première cause non génétique de handicap mental chez l’enfant.
Ainsi, en vertu du principe de précaution, il est recommandé aux femmes enceintes de s’abstenir de toute consommation d’alcool dès le début de leur grossesse et pendant toute sa durée. Cette recommandation vaut pour toutes les occasions de consommation, qu’elles soient quotidiennes, ponctuelles ou festives.

Pour plus d’informations, un dossier de presse « Zéro alcool pendant la grossesse » est disponible sur simple demande ou sur le site de l’INPES.

1 Expertise collective de l’Inserm intitulée « Alcool, effets sur la santé » (2001).

Source: INPES




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !