Visitez le château du Haut-Koenigsbourg et célébrez le centenaire de la restauration du château (1908-2008)



Forteresse emblématique d’une région au formidable patrimoine castral, le château du
Haut-Kœnigsbourg offre, 100 ans après sa restauration, une vision remarquable de ce
qu’était un château fort à la fin du Moyen Âge.
Témoin d’une histoire mouvementée, il s’impose aujourd’hui comme un édifice de référence du patrimoine européen du début du 20e siècle.

2008 est l’occasion, pour le Conseil Général du Bas-Rhin, propriétaire du château depuis 2007, de mettre en valeur ce site exceptionnel et sa formidable renaissance séculaire. Chronique d’une restauration monumentale…

Au 19e siècle, le Moyen Âge et ses vestiges fascinent. Excursionnistes, poètes, peintres et photographes mais aussi spécialistes de châteaux forts, historiens et architectes s’emparent des ruines. Le passage du romantisme à l’historicisme est en train de s’accomplir. Nombre de monuments européens sont alors restaurés pour retrouver leur prestige d’antan.

Devenu propriétaire du château du Haut-Kœnigsbourg en 1899, l’empereur allemand Guillaume II a pour ambition de faire revivre l’époque des chevaliers et d’offrir au Moyen Âge son musée. Il souhaite redonner au château son aspect du 15e siècle et confie les travaux à l’architecte berlinois Bodo Ebhardt.

Le chantier est colossal et de grands moyens sont mis en œuvre. Huit années à peine ont suffit pour transformer cette grande ruine de forteresse militaire en un musée du Moyen Âge. Dans un souci constant de vraisemblance et de cohérence historique, Bodo Ebhardt s’appuie sur des documents d’archives, des vestiges archéologiques et architecturaux. Il conduit les études et les travaux en adoptant des méthodes scientifiques et technologiques modernes : campagne photographique, groupe électrogène, grues circulant sur des rails, locomotive à
vapeur… Le 13 mai 1908, le « nouveau » Haut-Kœnigsbourg est inauguré.

De mai à décembre 2008, le château du Haut-Kœnigsbourg célèbre le centenaire de sa restauration par une programmation culturelle spécifique. L’événement principal de cette année très spéciale est l’exposition « Traces de chantier », longue de près d’un kilomètre et révélant d’impressionnantes photos et objets, témoins de l’histoire de ce chantier monumental.

De nombreuses autres manifestations s’adressant aux publics les plus larges et les plus divers marquent ce centenaire.

Quel chantier !
Soirée au château – 17 juin 2008 de 19h à 21h30
Le château du Haut-Kœnigsbourg organise toute l’année des activités à destination d’enfants et de jeunes dans le cadre scolaire et périscolaire.

Le centenaire de la restauration est l’occasion de développer de nouveaux projets avec des classes de la région, une association de prévention et d’insertion et une structure d’éducation populaire. Chaque projet aboutira à la création d’une réalisation originale : documentaire, exposition, maquette…

Afin d’offrir à tous la possibilité de découvrir les œuvres de ces artistes et artisans en herbe, le château ouvre exceptionnellement ses portes en soirée le 17 juin 2008.

En français et En accès libre

Bien plus qu’un monument…
La première impression est un choc : visible de très loin, le château du Haut-Kœnigsbourg est une masse imposante et superbe de grès rose, dominant, à près de 800 mètres d’altitude, la plaine d’Alsace et la route des vins qui serpente à ses pieds. Par temps clair, le regard porte bien au-delà de la Forêt-Noire, jusqu’aux Alpes suisses.

Et lorsque le visiteur franchit la haute porte d’entrée, il est plongé dans l’univers du Moyen Âge. Tout y est, tours et bastions, chemins de ronde, herse et mâchicoulis, en parfait état et, avec un peu de chance, on croisera un personnage en costume d’époque entraînant dans son sillage une cohorte de gamins fascinés. L’illusion est complète, le charme opère.

Il faut sans doute s’y abandonner, le temps d’une visite qui est à la fois une expérience
historique, une occasion de découverte et d’enrichissement, mais avant tout un plaisir pour tous les âges. Du randonneur à l’érudit, en passant par l’architecte et le cinéphile, chacun y trouvera son miel, et rien n’est plus stimulant pour l’équipe d’accueil que de voir chaque jour des parents venus eux-mêmes il y a bien longtemps conduire aujourd’hui leurs enfants à l’assaut de l’indémodable forteresse de montagne.

Voici plus de 800 ans que sa silhouette caractéristique marque le paysage alsacien. Le
château a connu toutes les vicissitudes de l’histoire tumultueuse de cette région, il a
appartenu successivement aux trois grandes dynasties impériales germaniques, les
Hohenstaufen, les Habsbourg et les Hohenzollern, mais aussi parfois à des individus de
sac et de corde et, réduit à l’état de ruine pendant plus de deux siècles, il a finalement été
entièrement reconstruit par la volonté personnelle d’un empereur d’Allemagne.

Témoin d’un passé d’affrontements acharnés, le voilà qui devient un symbole de l’Europe
unie et pacifiée.

Etonnant destin, et qui se poursuit, puisque plus de 500 000 visiteurs, dont 40% d’étrangers, viennent chaque année le découvrir. Mais qu’y trouvent-ils au juste ? La fameuse atmosphère du Moyen Âge, le dépaysement, le rêve, sans doute. Mais aussi la conscience d’une continuité, peut-être d’une appartenance, la perception diffuse de l’origine, des racines, bref le sentiment de l’histoire, que seul peut communiquer le patrimoine et particulièrement les monuments, dès lors qu’ils sont rendus accessibles et intelligibles à tous. Enfin, la satisfaction de comprendre, naturellement, comment vivaient ces étranges personnages qui nous ont précédés.

Oui, le château du Haut-Kœnigsbourg est un grand et beau monument, et il est bien plus
encore…

Informations pratiques:
Renseignements et réservations
Château du Haut-Kœnigsbourg
F-67600 Orschwiller
du lundi au vendredi
tél. +33 (0)3 88 82 50 60 – fax +33 (0)3 88 82 50 61
haut-koenigsbourg@cg67.fr

www.haut-koenigsbourg.fr

Horaires d’ouverture
Le château est ouvert toute l’année, tous les jours,
sauf les 1er janvier, 1er mai, et 25 décembre.
Fermeture exceptionnelle le 13 mai 2008.

Janvier, février, novembre et décembre : de 9h45 à 12h et de 13h et 16h30
Mars et octobre : de 9h45 à 16h30
Avril, mai et septembre : de 9h30 à 17h
Juin, juillet et août : de 9h30 à 18h
Le château ferme le soir 30 mn. après la billetterie

Services
Librairie, boutique et petite restauration.
Le restaurant est fermé pour travaux.

Droit d’entrée 2008
• Individuels
Plein tarif : 7,50 €
Tarif réduit : 5,70 €
Gratuit pour les moins de 18 ans (hors groupes)

• Groupes
Adultes : 5,70 €/personne
Scolaires et périscolaires: 1,50 €/personne
Publics handicapés : 1,50 €/personne

Source: Press & Co – agence Eurostratège au nom du Château du Haut-Kœnigsbourg




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !