viennent de paraître dans la nouvelle collection  » Je veux mon histoire »



Papa n’est plus à la maison

Au fil des visites au parloir de la prison, grâce aussi à la parole de sa mère, l’enfant dénoue l’angoisse et la culpabilité, d’abord en fabulant puis en comprenant la situation, jusqu’à la libération. Les illustrations accompagnent l’évolution des émotions au fil des saisons tout en ménageant avec la réalité une distance rassurante et même ludique : la petite pie voleuse, curieuse mais libre, est à retrouver dans chaque image parmi d’autres détails…

Ma mère est trop

Agathe, Léonard, Ninon et les autres partagent un malaise commun. Leurs mères sont exceptionnelles, talentueuses, brillantes et reconnues. La vie publique et professionnelle les place si haut que leur enfant se sent dépossédé, délaissé, écrasé. Avec l’aide d’une petite mère inattendue, l’enfant accèdera à un mode de relation débarassé de l’image publique pour redécouvrir avec soulagement qu’une vraie maman est toujours là. Les situations particulières évoquées, soutenues par des illustrations tendres non dénuées d’humour, sont évidemment transposables à d’autres cas.

Pour Papa n’est plus à la maison

et Ma mère est trop

Textes de Michel Chevillon qui a animé de nombreuses activités de formation d’éducateurs, de cliniciens ou d’enseignants au sein de diverses structures en France (CETEC, Université Paris 7) et en Côte d’Ivoire (IPNETP).

Illustrations de Marie-Hélène Graber qui est artiste graphique et produit des oeuvres de papiers découpés.

Mathys ne veut pas dormir

– Mathys, il est l’heure de dormir !

– Pas tout de suite maman, je n’ai pas encore sommeil ! Lis-moi d’abord une histoire !

Les nuits, parfois, réservent de drôles de surprises à Mathys… Pour l’enfant, fiction et réalité se confondent parfois. De même, face à certaines épreuves, certaines souffrances, petites ou grandes, le recours à l’imaginaire peut s’avérer une solution afin de ne pas laisser des faits, des évènements trop insupportables prendre le pas sur l’existence.

La collection « Je veux mon histoire » se place comme un support relationnel abordant des sujets difficiles et permettant d’ouvrir un espace d’échange avec l’enfant en partant de ses propres capacités cognitives, de ses représentations pour appréhender une réalité plus ou moins douloureuse à laquelle il est confronté et dont il est parfois l’acteur malgré lui. Sans pour autant idéaliser les faits à l’origine de ces souffrances petites ou grandes, le choix est de présenter ce qui les a provoquées, avec un souci esthétique afin de rendre racontables des évènements qui n’auraient pas dû être.

Pour Mathys ne veut pas dormir

Texte de Jean-Paul Mugnier qui dirige l’Institut d’Etudes Systémiques à Paris (IDES). Thérapeute de familles et de couples, il assure des formations et des supervisions auprès de nombreuses équipes en France et à l’étranger.

Illustrations de Bénédicte de Sauville,

amoureuse de la couleur et des harmonies surgies de leurs « assemblages ». Celle qui regarde le monde, les choses et les gens avec passion et émotion, sait faire surgir sur la toile cette vision sensible… elle le montre aujourd’hui au travers de ce voyage onirique du petit Mathys.

Informations techniques

Papa n’est plus à la maison
ISBN : 978-2-84922-081-8

Ma mère est trop
ISBN : 978-2-84922-080-1

Mathys ne veut pas dormir
ISBN : 978-2-84922-083-2

Format 28 x 21 cm.
Chaque ouvrage comporte 32 pages dans un format 28 x 21 cm.

Prix public : 14,50 €

Source : Editions Fabert




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances dédiées aux familles, parents et enfants