Urgence en Birmanie : rnL’UNICEF évalue les besoins des centaines de milliers de sans abris et fournit des secours de première nécessité.



Les bilans officiels font état de 15 000 morts en Birmanie (Myanmar), suite au
cyclone Nargis qui a frappé en fin de semaine dernière le delta de l’Irrawaddy avant de s’abattre sur l’ancienne capitale du pays, Rangoon. A ces victimes, il faut ajouter plusieurs milliers de disparus. Et des centaines de milliers de personnes sont sans abris ni accès à l’eau potable. Les zones côtières ont été frappées par des vagues de la force d’un tsunami. Les habitations de la ville de Bogalay seraient à 95% emportées. 70% des bâtiments de celles de Laputta seraient détruits.

Les premières évaluations des dégâts par les équipes de l’IUNICEF à Rangoon font état d’une
catastrophe à très grande échelle, avec des besoins cruciaux en eau, nourriture et abris. Dans l’ancienne capitale, les secours s’efforcent de restaurer l’électricité, de fournir de l’eau potable, de dégager les rues jonchées d’arbres, de panneaux et de débris.

L’UNICEF a envoyé cinq équipes d’évaluation dans trois des régions affectées. Trois des équipes se composent de travailleurs nationaux spécialisés en santé, éducation, protection de l’enfance, eau et assainissement. De plus, deux équipes basées à Pathein ont rejoint Laputta pour travailler avec la Croix Rouge birmane. Leurs rapports sont attendus mercredi matin.

L’UNICEF a prépositionné des secours à Pathein et Rangoon. Ces secours comportent des kits familiaux, des kits de santé, des tablettes de purification pour l’eau. Un soutien a été apporté à l’équipe d’urgence mise en place par le gouvernement à Pathein et à la réponse destinée à la commune de Laputta, l’une des plus sévèrement affectée : du sel de réhydratation orale, des réservoirs d’eau, des médicaments essentiels et des kits de premiers secours ont été conduits sur place par hélicoptères ce mardi.

Alors que les équipes d’évaluation poursuivent leur travail, en particulier en dehors de Rangoon, d’où il est difficile de sortir compte tenu de l’état des moyens de communication, des secours supplémentaires en réservoirs d’eau, bâches, eau de javel sont sur le point d’être envoyés à Laputta. En plusieurs endroits, d’autres produits d’urgence doivent arriver, tels que des réservoirs (de fabrication locale), des kits familiaux, des bâches, des kits pour l’hygiène et l’eau ainsi que des tablettes de purification. On attend aussi du personnel et des véhicules à Irrawaddy et Rangoon.

La Birmanie (Myanmar) compte 50,5 millions d’habitants, dont 18 millions (soit 35%) ont moins de 18 ans et 4,7 millions d’enfants de moins de cinq ans. La catastrophe naturelle de ces derniers jours serait la plus importante connue depuis des générations. Lors du tsunami de 2004, le pays n’avait pas été aussi gravement touché.

*****
A propos de l’UNICEF : L’UNICEF est à pied d’œuvre dans plus de 150 pays et territoires du monde entier pour aider les enfants à survivre et à s’épanouir, de leur plus jeune âge jusqu’à la fin de l’adolescence. Premier fournisseur mondial de vaccins aux pays en développement, l’UNICEF soutient la santé et la nutrition des enfants, l’accès à de l’eau potable et à des moyens d’assainissement, une éducation de base de qualité pour tous les garçons et toutes
les filles et la protection des enfants contre la violence, l’exploitation sous toutes ses formes et le sida. L’UNICEF est entièrement financé par des contributions volontaires de particuliers, d’entreprises, de fondations et de gouvernements
*****
Retrouvez nos informations sur : www.unicef.fr

Source: UNICEF




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !