Unosel, quelles langues parlerons nous en 2025 ?



L’Equipe du Laboratoire Européen d’Anticipation Politique conduit, depuis plus d’une décennie,une analyse de terrain très approfondie des tendances lourdes affectant la sphère linguistique dans l’Union Européenne

Au-delà de l’intérêt culturel de tels travaux, LEAP/E2020 les conçoit également comme des outils d’aide à la décision tant individuelle (parents pour l’éducation de leurs enfants) que collective (institutions publiques éducatives, universités, états, entreprises internationales). Les stratégies individuelles et collectives en matière d’enseignement des langues sont en effet des processus de long terme requérant d’effectuer des choix fondamentaux près d’une génération à l’avance.

Pour LEAP/E2020, l’évolution linguistique de l’UE pour les 20 prochaines années est ainsi déterminée par deux contraintes historiques fondamentales et cinq facteurs stratégiques.

Deux contraintes historiques fondamentales :
Les peuples imposent toujours in fine leurs choix linguistiques à leurs élites.
Les langues possèdent des dynamiques internationales fondées essentiellement sur la puissance et l’attractivité de leur culture d’origine.

Cinq facteurs stratégiques :
Dans le cas de l’UE, l’équipe LEAP/E2020 a identifié cinq facteurs-clés qui vont façonner le visage linguistique de l’UE d’ici une génération:

Le grand retour de la langue allemande :
La fin de la division de l’Europe, la recomposition de l’Europe centrale qui en résulte et l’éloignement croissant de l’époque de la Seconde Guerre Mondiale sont déjà en train de favoriser la résurgence de l’Allemand comme l’une des grandes langues trans-européennes d’ici 2025.

La revitalisation de la langue française :
La forte croissance démographique française (et de pays francophones à l’origine d’une part importante de l’immigration dans l’UE) constitue déjà une forte redynamisation du Français parmi les langues trans-européennes. Avec près de 80 millions de «natifs » francophones, le Français est en effet devenu la deuxième langue maternelle dans l’UE et continue à croître.

La fin de l’Anglo-Américain comme langue hégémonique de la modernité : La fin de l’ordre mondial créé après 1945, supprime le principal moteur qui a porté en Europe (et dans le monde) le développement de l’utilisation de l’Anglais (ou plus exactement de l’Américain). Cette tendance est renforcée par l’affaiblissement de l’Anglo-Américain sur ses terres d’origine : aux Etats-Unis, l’Espagnol est en pleine ascension au détriment de l’Anglais dans de nombreux Etats; au Royaume-Uni, la montée en puissance des langues celtiques portées par les revendications autonomistes ou indépendantistes en Irlande, au Pays de Galles et en Ecosse ont déjà fait reculer l’utilisation de l’Anglais dans les îles britanniques. Sur les vingt ans à venir, sur le continent européen, l’Anglo-Américain se maintiendra dans une niche de nature « internationale », à savoir une langue véhiculaire populaire, à base d’un vocabulaire très limité.

L’entrée de la langue russe au « purgatoire » linguistique européen : Du fait du rejet consécutif à son imposition brutale après 1945 sur l’ensemble de l’Europe ex-communiste, le Russe restera pour au moins encore dix ans une langue sous-utilisée dans l’UE pour des raisons politiques.

La montée en puissance de la langue espagnole à l’international : La montée en puissance de l’Espagnol comme langue européenne internationale ne sera pas doublée de son développement comme langue dominante trans-européenne. En effet, l’importance croissante de l’Amérique latine et surtout la rapide extension de la zone hispanophone en Amérique du Nord conduisent l’Espagnol à s’imposer comme l’une des trois langues européennes internationales au côté de l’Anglais et du Français (portés eux aussi par des réservoirs linguistiques hors UE). Cependant la faiblesse du nombre d’hispanophones dans l’UE, la fragmentation linguistique en cours de l’Espagne (Pays basque et Catalogne) et la présence d’une autre langue latine (le Français) parmi les langues trans-européennes dominantes, empêcheront d’ici 2025 l’Espagnol d’accéder à ce statut.

Pour LEAP/E2020 se dégage un paysage linguistique clair, sur fond de vivacité des langues nationales et régionales, très en rupture avec l’opinion dominante des élites communautaires actuelles :
Quatre langues trans-européennes dominantes, Anglais-Allemand-Français-Russe, dont trois seulement seront officielles (le Russe ne le sera évidemment pas) et dont deux seront les langues sélectives de l’élite de l’UE dans vingt ans (Français et Allemand, puisque l’Anglo-Américain ne sera plus socialement discriminant).
Trois langues européennes internationales, Anglais-Français-Espagnol.

L’Unosel effectue en permanence une veille stratégique et technologique du secteur de l’éducation, ce qui lui qui permet de recouper des informations importantes sur l’évolution des marchés, des produits et de l’attente des consommateurs, comme elle encourage les relations entre les institutions existantes afin, en construisant des partenariats durables, d’atteindre des objectifs communs.

C’est par cette collaboration active, de recherches, d’échanges et d’améliorations que l’Unosel, organisation dynamique et réputée, reste proche des préoccupations de ses clients et leur fournit conseils et accompagnement sur les produits et services existants ans le secteur éducatif( sports, sciences, arts…) et de l’étude des langues.

l’Unosel fédère depuis bientôt 30 ans des organismes en conformité avec la loi, qui tous remplissent les conditions de la norme européenne NF EN 14804 « organisateurs de séjours ou stages linguistiques », ou suivent une charte de qualité drastique pour les organisateurs de séjours éducatifs.

L’Unosel est une marque de confiance, c’est le signe tangible d’un haut niveau d’exigence : les clients jeunes et adultes peuvent choisir des prestations linguistiques ou éducatives en toute confiance et sont orientés et conseillés individuellement, si ils le souhaitent, par la Fédération.

Exigence, rigueur, sérieux, professionnalisme…Des valeurs qui distinguent et rassemblent
les membres de l’Unosel, autour de leur Président Jacques Maillot !

En savoir plus sur LEAP /E2020
http://www.europe2020.org/

En savoir plus sur l’Unosel :
http://www.unosel.com/qui-sommes-nous.html

Source: BIG Annuaire




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !