UNE MAMAN QUI A EU RECOURS A LA CRYOLIPOLYSE APRES 3 ENFANTS VOUS DIT TOUT !



Nos Bambins était à la recherche d’une maman volontaire pour essayer la méthode non invasive de cryolipolyse pour gommer les dernières traces de grossesse laissées sur le ventre. Une mère de 3 enfants dont le dernier avait un peu moins de deux ans a accepté l’expérience et vous livre son avis et les résultats obtenus.

« J’ai 40 ans et 3 enfants et j’avais du ventre. De ceux dont on ne se débarrasse pas en faisant des abdos, de ceux qui sont insensibles aux régimes, de ceux dont le médecin dit gentiment que pour en venir à bout il faudra envisager de passer par la chirurgie. Une solution que j’ai trouvé trop radicale, trop lourde et trop dangereuse.

Si je trouve que la chirurgie est une option à envisager en dernier recours, j’ai eu envie de tenter autre chose de moins invasif, de moins contraignant, et de moins douloureux. Parce que la liposuccion du ventre voulait dire un arrêt de travail total pendant plus de 2 semaines et que mon « travail » actuellement c’est de m’occuper de mes enfants dont la plus jeune avait à ce moment-là moins de 2 ans et que ne pas la porter était impossible. C’est pour cela que je me suis tournée vers le CoolSculpting.
J’ai rencontré une première fois le docteur Elena Romanova, docteur en médecine esthétique. Elle a commencé par vérifier si ce que je voulais faire été envisageable. Cette technique n’enlève pas la cellulite, elle « casse » et élimine les cellules graisseuses. Mon cas était une bonne indication.

Elle a pris les mesures pour savoir quel matériel elle utiliserait, m’a fait quelques dessins sur le ventre et m’a parlé du déroulement de la séance (en une seule fois mon problème allait être réglé), m’a également informée des effets secondaires éventuels, la douleur principalement.
Nous sommes convenues d’un rendez-vous pour la semaine suivante. Il fallait que je prévois 5 heures d’affilée dans la journée. J’ai donc emporter un sac avec de la lecture, de la musique et de quoi déjeuner.

Le jour J, le docteur Romanova a repris les mesures et tracé des lignes pour placer les applicateurs.
Compte tenu de ce qu’il y avait à faire, elle a procédé en quadrant autour du nombril. Elle a commencé par placer une sorte de linge imbibé de gel pour protéger la peau du froid. L’appareil aspire le ventre sur une quinzaine de centimètres et commence à refroidir. A dire vrai, cette phase n’est pas agréable mais pas franchement douloureuse non plus.

Au bout d’une heure, il faut retirer les applicateurs et masser pendant quelques minutes la zone qui vient d’être traitée pour réactiver la circulation sanguine : cette étape-là est assez douloureuse pendant quelques minutes.

Après la séance et les 4 zones « coolsculptées », j’ai ressenti des douleurs très vives pendant 10 à 12 jours après l’intervention. Les premiers jours ont été assez difficiles à gérer, mais le docteur Romanova m’avait prévenue !

Une visite post-intervention à J+30 a permis de constater avec les premiers clichés « avant / après » que le travail de réduction des tissus graisseux était en bonne voie. Une autre visite de contrôle a été effectuée à J+90 pour mesurer le résultat final obtenu que je vous « livre » à travers de cliché en noir et blanc Entre les 2 photos, je précise qu’il n’y a eu ni régime ni sport, qu’elle ont été réalisées sans aucun trucage, simplement détourées sous Gimp.

Au bout de trois semaines post-traitement, j’ai commencé à observer une diminution de ma « bouée ».

Aujourd’hui, trois mois après, il me reste à faire quelques séances d’abdos pour que mon ventre soit vraiment tout plat, mais maintenant, le bikini est possible, sous les vêtements c’est parfait. Même ma mère me l’a fait remarquer ! »

Pour en savoir plus sur la méthode du Cooplscupting, vous pouvez consulter cet article sur la façon de lutter cotre les dernières disgrâces physiques post-grossesse.

A noter : un traitement tel que celui pratiqué sur cette patiente coûte 1 900 euros pour les 4 applications.

 

A propos du docteur Elena Romanova

Elle a fait des études de médecine très techniques, à l’étranger et en France et a eu l’opportunité de travailler sur l’observation des mécanismes de la cicatrisation cutanée. Cela lui a permis d’accéder à une compréhension d’une part globale et d’autre part technique, des traitements et des effets de la médecine esthétique. Elle a alors décidé de se spécialiser et a choisi de se former à des méthodes nouvelles très pointues, qui apportent des résultats efficaces, fiables, visibles et naturels.

Elle reçoit rendez-vous à son cabinet

  • 10, rue de Phalsbourg
  • 75017 Paris
  • Tél. : 09 67 26 64 71

 




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !