Un sondage exclusif IPSOS* réalisé pour TOP SANTE et FRANCE 5 « le magazine de la santé »



Voici les principaux résultats du sondage exclusif IPSOS / Top Santé / France 5 « le magazine de la santé »

Mères porteuses, les Français sont prêts !

61% des Français sont favorables à l’autorisation des mères porteuses
Ceux qui y sont favorables le sont plus
87% pour des couples hétérosexuels
62%pour des célibataires
55% pour les couples homosexuels

Le recours aux mères porteuses est davantage accepté pour les couples jeunes,
93 % des français se disent favorables concernant des couples âgés de moins de 45 ans
(40 % sont favorables concernant des couples ayant entre 46 et 55 ans)

Concernant la rémunération des mères porteuses, les partisans de la législation se montrent partagés : la moitié pour et l’autre contre

42% des Français se disent prêts à recourir à une mère porteuse s’ils ne pouvaient pas avoir d’enfant
dont 16% l’affirment d’une manière certaine

17% des femmes consentiraient à porter un enfant pour une personne qu’elles ne connaissent pas
39% des femmes consentiraient à porter un enfant pour quelqu’un de très proche comme une sœur ou une amie

Pour les opposants à la légalisation, ce recours représente pour
52 %, une commercialisation du corps humain
25 % des conséquences psychologiques néfastes pour l’enfant

En résumé :
Les Français se disent favorables à l’autorisation des mères porteuses en France, limitent le plus souvent ce recours à des couples, hétérosexuels, ayant moins de 45 ans.

L’avis de sociologue
Il y a deux ans seulement 52% des Français étaient favorables à la légalisation. Pour la 1ère fois les « pour » deviennent majoritaires. La société évolue et l’opinion publique est plus tolérante que les législateurs ou les institutions

Menace sur la fertilité : les Français sont inquiets !

85% des Français sont inquiets de la baisse de la fertilité pour les générations futures
45% estiment que c’est essentiellement la pollution et les pesticides qui en sont responsables
24% estiment que c’est l’âge plus tardif de procréation du premier enfant

49 % des Français connaissent quelqu’un dans leur entourage qui a des difficultés pour avoir un enfant

L’avis de sociologue
Le fait qu’une personne sur deux connaisse un proche concerné démontre l’ampleur du phénomène. Cela prouve également que l’infertilité n’est plus un sujet tabou. Dans la réalité, seulement 10% des couples consultent pour infertilité.

Dons de spermes et ovocytes : les Français sont prêts !

59% des femmes sont prêtes à donner leurs ovocytes
56% des hommes sont prêts à donner leur sperme

Mais ces dons doivent rester gratuits et anonymes, comme c’est le cas actuellement
76% des Français sont opposés à tout type de rémunération
77% des Français sont pour l’anonymat

L’avis de sociologue
Les hommes et les femmes se disent prêts à donner. Mais les femmes connaissent-elles la lourdeur du parcours du don d’ovocyte : stimulation, intervention… ?

*Méthodologie
Sondage réalisé par IPSOS pour TOP SANTE et FRANCE 5 du 5 au 8 décembre 2008, auprès d’un échantillon représentatif de 1017 français âgés de 15 ans et plus. Sélectionnés selon la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de famille) par région et catégorie d’agglomération.

TOP SANTE
N° daté février 2009
Sortie en kiosque le 28 janvier 2009

Source: Mondadori France – Pôle Femme




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances dédiées aux familles, parents et enfants