Super-grandparents : créer des liens intergénérationnels de proximité



Grâce au site Super-grandparents, familles et seniors se rencontrent pour créer des liens intergénérationnels

Après un an de mise en ligne, le service rassemble près de 3.500 membres et a permis plus de 200 rencontres !

Un phénomène social qui dépasse les frontières

« Aujourd’hui, après un an de mise en ligne, rechercher des grands-parents ou des petits-enfants de cœur sur Internet n’est plus tabou : les inscriptions sont de plus en plus nombreuses, et ce, quelles que soient les régions ou les origines sociales : les membres s’inscrivent sur Super-grandparents tout simplement parce qu’ils sont en rupture de grands-parents ou de petits-enfants. Ils souhaitent avant tout créer des liens familiaux solides en choisissant leur famille de cœur, c’est à dire celle, qui à la différence de leur famille de sang, ne sera pas subie », explique Christelle Levasseur, fondatrice du site. Et d’ajouter : « Au nom de toute l’équipe de Super-grandparents, je remercie tous les médias pour leurs articles, chroniques et reportages radio/TV. En effet, vous avez été nombreux à croire à ce concept et à en faire le relai. Grâce à vous notamment, de nombreuses personnes en situation de rupture intergénérationnelle ont connu le site, se sont inscrites, ont pu se rencontrer et vont passer Noël ensemble !».

Super-grandparents n’est pas ouvert uniquement à la France : il compte également de nombreux membres suisses, belges et canadiens. Les liens du cœur n’ont pas de frontière.
Le service sera disponible en anglais, en allemand et en espagnol dans les 6 prochains mois.

Lutter contre l’isolement et favoriser les liens de proximité

Le site offre, parmi ses multiples critères de recherche, la possibilité de se rencontrer dans la ville, la région et le pays de son choix et donc de privilégier la proximité : « c’est un critère de recherche indispensable pour pouvoir nouer des liens intergénérationnels durables et également pour rompre l’isolement chez des parents ou des seniors qui n’ont aucune famille proche de chez eux », précise la fondatrice. Et d’ajouter : « De nombreuses familles éloignées géographiquement de leurs proches sont en quête de cette relation intergénérationnelle de proximité».

Une initiative née d’un constat : des enfants sans grands-parents…

Alors que la France compte aujourd’hui plus de 13 millions de grands-parents, de nombreux enfants sont privés de leurs aïeux. Et ce pour de multiples raisons : soit parce que leurs parents se sont fâchés avec ces derniers, soit parce que ces deniers ont divorcé et que la famille est éclatée ou recomposée, soit parce qu’ils vivent désormais loin les uns des autres pour des raisons professionnelles, soit parce que les grands-parents sont malades ou décédés ou encore parce que leurs petits-enfants ont grandi et qu’ils ont pris une certaine distance avec eux.

…et des grands-parents sans petits-enfants

Parallèlement, de nombreux adultes en âge d’être grands-parents ne vivent pas toujours très bien leur situation d’isolement et expriment un sentiment d’inutilité sociale. Les raisons sont également multiples : éloignement géographique avec leurs enfants, tensions familiales, perte ou absence d’enfants et/ou petits-enfants, etc.
Une relation avec une personne plus jeune va alors les aider à retravailler leur propre estime et leur permettre de voir se dessiner un autre rapport à la vie.

L’importance de la relation intergénérationnelle selon les experts…

Les experts s’accordent à dire que les familles qui favorisent les liens entre les grands-parents et les petits-enfants sont avantagées sur les plans psychologique et affectif. Et des chercheurs en études intergénérationnelles le confirment : « le réconfort qu’apporte un grand-parent aide l’enfant à se sentir à la fois aimé et en sécurité. Il est ainsi reconnu que les enfants ont besoin d’une relation grand-parentale pour s’épanouir. Mais les liens du sang ne sont pas toujours existants. C’est pourquoi les liens du cœur vont pouvoir permettre à des familles de créer ou recréer ces liens manquants et pourtant si vitaux ».

Un suivi intergénérationnel pour mieux satisfaire les attentes des membres

Un suivi intergénérationnel est réalisé par une équipe constamment à l’écoute de ses membres
« Dès qu’un membre procède à sa désinscription en ligne, il en explique les raisons. Il s’agit le plus souvent d’une personne qui a fait la rencontre espérée mais il peut s’agir également de relations qui n’ont pu aboutir pour diverses raisons (prise de contact trop rapide, manque d’atomes crochus,…). Quel que soit le motif, notre équipe prend systématiquement contact par courriel ou directement par téléphone pour faire un point avec les personnes concernées », conclut Christelle Levasseur.
Les membres ainsi contactés apprécient le sérieux du suivi relationnel. Ce dialogue permet en outre d’améliorer en permanence les services proposés par Super-grandparents.
Super-grandparents en chiffres
– Lancement le 10 décembre 2007
– inscription gratuite pour les parents et les grands-parents de coeur
– plus de 3.500 membres inscrits (France, Belgique, Suisse, Canada,…)
– plus de 200 rencontres réussies
– services 100% gratuits pour les grands-parents
– abonnement à partir de 11,90 € pour les parents donnant accès au chat et à la messagerie
– Age moyen des grands-parents : 56 ans (de 45 ans à 78 ans)

Plus d’informations sur http://www.super-grandparents.com
Contact presse : christelle Levasseur
presse@super-grandparents.r

Source: Sweet Family




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !