SIGNATURE, D’UN NOUVEL ACCORD-CADRE ENTRE LUC CHATEL ET L’UNICEF FRANCE



Luc Chatel, ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative et Jacques Hintzy, président de l’UNICEF France, ont signé un nouvel accord-cadre témoignant de leur volonté commune de promouvoir les droits de l’enfant et une meilleure connaissance de la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE) en France.

En 2010, à peine un jeune (entre 13 et 18 ans) sur quatre (24 %) avait déjà entendu parler de la Convention internationale des droits de l’enfant (sondage Unicef / TNS-Sofres, novembre 2010).Le renforcement de cette collaboration entre les deux partenaires vise à apporter une réponse àc ette méconnaissance. De la notoriété et de l’application de la CIDE dépend le bien-être dese nfants, en France et dans le monde.
Renforcer l’éducation au développement durable, aux droits de l’enfant et à la solidarité internationale, développer la participation des jeunes, contribuer à la formation et l’information des réseaux du ministère, mettre en oeuvre des actions de recherche dans le domaine de l’éducation sont quelques uns des objectifs communs que se sont fixés les deux partenaires.Lors de la signature de cet accord-cadre, Luc Chatel a remercié Jacques Hintzy pour l’engagement de l’UNICEF France aux côtés de l’Éducation nationale afin de sensibiliser les nouvelles générations aux valeurs de solidarité, d’engagement et de respect entre les êtres humains qui fondent notre République.
L’UNICEF France vient en effet en appui de la communauté éducative pour sensibiliser chaque année plus de 100 000 enfants et jeunes grâce à son réseau de 6000 bénévoles, des « clubs Unicef jeunes », des « Jeunes ambassadeurs » et des « Unicef Campus ».
Pour sensibiliser le plus largement possible le jeune public en contexte scolaire et périscolaire, l’UNICEF Francemet également à disposition des enseignants et acteurs de l’éducation des outils pédagogiques gratuits téléchargeables sur le site Luc Chatel et Jacques Hintzy ont également évoqué l’action menée conjointement autour de la violence à l’école, en général, et du harcèlement, en particulier.
A l’issue de cette rencontre, le ministre et le président de l’UNICEF France ont signé un nouvel accord-cadre pour une durée de cinq ans.




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !