Sièges auto : la sécurité pèche encore



Vingt ans après l’entrée en vigueur de l’obligation d’attacher les enfants en voiture, la Prévention routière constate que 66 % d’entre eux sont mal ou pas attachés*. Même si des progrès ont été réalisés ces dernières années (ils étaient 80 % dans ce cas en 2007), la situation demeure préoccupante. L’association a constaté des défauts d’installation des sièges eux-mêmes (ceintures qui ne passent pas dans les emplacements prévus, insuffisamment tendues ou vrillées) et des erreurs dans l’installation de l’enfant dans son siège (harnais mal placé ou trop lâche, ceinture trop près du cou ou sous le bras de l’enfant…).
L’enquête révèle que seulement 10 % des enfants de moins de deux ans, pourtant les plus fragiles, sont correctement sanglés.

Par ailleurs, le dispositif Isofix, dont l’usage se développe progressivement (il représentait moins de 1 % de l’échantillon en 2007 contre plus de 8,5 % en 2012) prouve son efficacité**. Lorsqu’il est utilisé, 44 % des enfants sont correctement retenus, contre 34 % en moyenne. Ce système, dont tous les modèles de véhicules mis sur le marché européen depuis février 2011 doivent être équipés, facilite la fixation des sièges et offre une plus grande sécurité d’installation. Les résultats du dernier essai comparatif de 32 sièges auto publié par l’Union fédérale des consommateurs – Que choisir (UFC-Que choisir) en juin 2012 confirment les avantages du dispositif Isofix (15 modèles testés). Les crash-tests réalisés sur l’ensemble des produits, menés dans des conditions plus sévères que celles imposées par les normes en vigueur (ECE R 44/04), montrent également que certains équipements sont perfectibles. En effet, la protection assurée par les sièges accueillant des enfants jusqu’à 15 mois (groupe 0+, jusqu’à 13 kg) s’avère insuffisante en cas de choc latéral. Quant aux sièges réservés aux enfants âgés de 9 mois à 10 ans (groupe 1/2/3, de 9 à 36 kg), ils obtiennent, dans leur ensemble, des résultats médiocres lors de chocs frontaux.

Ce même mois de juin, lors du Forum mondial pour l’harmonisation des réglementations sur les véhicules (WP29), le Groupe de rapporteurs sur la sécurité passive (GRSP) a présenté un projet de nouvelle réglementation portant sur les dispositifs de retenue, qui devrait voir le jour en 2013. La classification des sièges, aujourd’hui basée sur le poids ou l’âge, prendra dorénavant en compte la taille de l’enfant.
De plus, les fabricants devront inclure le systeme Isofix dans tous leurs modèles de sièges auto et mener des crashs tests en choc latéral, ce qui ne leur est pas imposé aujourd’hui. Enfin, ce nouveau règlement mondial imposera de transporter les enfants dans des sièges « dos à la route » jusqu’à leurs 15 mois.

* Enquête réalisée en février 2012 par la Prévention routière et Bébé Confort, avec le concours de la Préfecture de Police de Paris
** Lettre CSC de novembre-décembre 2011 (n°106)

source : Commission de la Sécurité des Consommateurs




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !