Sécurité des enfants : une nouvelle norme – NF EN 71-3 – spécifie les exigences en matière de migration de substances chimiques contenues dans des jouets



A l’approche des fêtes, on peut imaginer que les jouets achetés par les consommateurs sont à peu près tous sans risque. Il est vrai que, dans leur grande majorité, ils respectent des exigences de sécurité. Mais les jouets sont chaque année nouveaux, nombreux et complexes, souvent de plus en plus sophistiqués dans leur composition et leurs fonctionnalités.

Les fabricants sont tenus, avant de commercialiser leur production, de procéder à des analyses rigoureuses des risques que peuvent présenter leurs produits, à la fois sur les risques dits généraux (danger pour la santé ou risque de blessure) et sur les risques dits particuliers (physiques, mécaniques, chimiques, électriques et risque d’inflammabilité notamment). La nouvelle norme européenne NF EN 71-3 entre dans cette dernière catégorie. Il s’agit d’une norme permettant de répondre aux enjeux fixés par la réglementation (directive européenne 2009/48/CE Sécurité des jouets).

Elle spécifie les exigences et les méthodes d’essai applicables à la migration de nombreux composants chimiques qui peuvent être contenus dans les matériaux entrant dans la fabrication des jouets.

Les 19 composants ciblés : l’aluminium, l’antimoine, l’arsenic, le baryum, le bore, le cadmium, le chrome (2 formes), le cobalt, le cuivre, le plomb, le manganèse, le mercure, le nickel, le sélénium, le strontium, l’étain, les composés organostanniques et le zinc.

Ces éléments entrant dans la composition de certains jouets peuvent se révéler dangereux par succion, léchage, ingestion ou avec contact prolongé avec la peau. Ils sont utilisés dans de nombreuses matières de jouets : polymères, peinture, laque, vernis, mousse, textile, papier, carton, encres…

Plus précisément, sont concernés tous les jouets destinés à ou susceptibles d’entrer en contact avec la bouche, les cosmétiques jouets et les jouets instruments d’écriture ainsi que ceux destinés aux enfants jusqu’à l’âge de 6 ans pour lesquels il y a une probabilité que leurs composants puissent entrer en contact avec la bouche.

Les fabricants du marché du jouet disposent désormais d’un document d’analyse fiable et indispensable pour vérifier la non dangerosité des matières chimiques composant leurs jouets. Les matériaux d’emballage ne sont pas considérés comme des parties de jouets, sauf si ils ont une valeur ludique.

La norme NF EN 71-3, publiée en juillet 2013, a été élaborée par le Comité Technique CEN/TC 52 « Sécurité des jouets ». Les 33 membres du Comité Européen de Normalisation représentent 33 pays européens.

Accéder à la norme NF EN 71-3 http://www.boutique.afnor.org/norme/nf-en-71-3/securite-des-jouets-partie-3-migration-de-certains-elements/article/800859/fa167226

Qu’est-ce qu’une norme volontaire ?

Une norme volontaire est un document de référence publié par AFNOR, faite de manière itérative et collaborative avec le concours actif des professionnels fédérés de manière représentative (industriels, consommateurs, associations, syndicats, collectivités locales…). Elle fournit des principes et des exigences pour une activité ou ses résultats. 33 000 normes volontaires sont aujourd’hui en vigueur. Seules 1% sont rendues obligatoires par la réglementation. Revues systématiquement et a minima tous les cinq ans pour lutter contre toute obsolescence, les professionnels décident leur maintien, mise à jour ou annulation. Sur les 1942 nouveaux documents publiés en 2012, 1224 étaient des révisions. 1543 normes ont été retirées des collections.

A propos d’AFNOR

L’association AFNOR et ses filiales constituent un groupe international au service de l’intérêt général et du développement économique. Il conçoit et déploie des solutions fondées sur les normes, sources de progrès et de confiance. Les missions d’intérêt général sont assurées par l’association dans le cadre d’un décret qui lui confère l’animation et la coordination du système français de normalisation, la représentation des intérêts français dans les instances européennes et internationales de normalisation, l’élaboration et la diffusion des normes.

Ses filiales – formation, évaluation et certification, réseau international – quant à elles, exercent des activités de marché dans un environnement concurrentiel et en respectent strictement les règles. La direction générale du Groupe est assurée par Olivier Peyrat.




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances dédiées aux familles, parents et enfants