rnLe celebre Kiki, tortue geante des Seychelles, entre aujourd’hui dans la Grande Galerie de l’Evolution



Né sur l’archipel des Seychelles vers 1873, Kiki, l’un des animaux les plus emblématiques du Jardin des Plantes, s’est paisiblement éteint dans sa 146ème année, après 86 années passées à la Ménagerie du Jardin des Plantes.

Il rejoint aujourd’hui un espace d’exposition de 100 m2 spécialement aménagé pour lui au niveau 2 de la Grande Galerie de l’Évolution, dans le prolongement de la salle des espèces menacées et disparues.

Représentant d’une des plus grosses espèces terrestres de tortue, il a été naturalisé par l’équipe de taxidermie du Muséum national d’Histoire naturelle.

Kiki, tortue mâle géante des Seychelles, arrive en 1923 à la Ménagerie du Jardin des Plantes, zoo historique au cœur de Paris, grâce au don de M. Carrié, érudit et naturaliste mauricien. Il est alors admiré par des générations de visiteurs. Lorsqu’il disparaît en 2009, il est naturalisé dans la perspective de lui faire rejoindre la Grande Galerie de l’Évolution, au sein d’un espace muséographique dédié.

Destinée à un public familial, cette exposition sur deux salles évoque tout d’abord l’histoire de Kiki, sa singularité et son quotidien à la Ménagerie où des milliers de personnes, visiteurs et personnels du Muséum, ont pu accompagner la vie de cette gigantesque tortue.

Plusieurs axes sont abordés, du métier peu connu de taxidermiste à la question de la protection de cette espèce. En effet, après avoir frôlé l’extinction en 1840, trop exploitée par les activités humaines (commerce maritime, consommation), la tortue des Seychelles reste une espèce menacée, à présent protégée dans son habitat naturel. La population in situ, sur l’atoll d’Aldabra, est estimée à 100 000 ; on en compte 375 dans les parcs zoologiques mondiaux dont une vingtaine en France.

Le visiteur traversera ensuite la galerie des portraits pour arriver dans la deuxième salle, consacrée au gigantisme. Des dispositifs spécialement dédiés aux enfants permettront de découvrir de manière ludique cette espèce ainsi que son histoire.

De la Grande Galerie de l’Évolution à la Ménagerie du Jardin des Plantes, il n’y a qu’un pas pour que le public (re)découvre les trois tortues géantes des Seychelles, en ce moment dans leurs quartiers d’été : les deux mâles Périclès, 100 ans et Lecata, ainsi que la femelle Platine, tous deux âgés d’une trentaine d’années.

Sortie de l’album L’histoire vraie de Kiki, la tortue géante

Une nouvelle collection de documentaires jeunesse, présentant des histoires vraies d’animaux vient de sortir en librairie. Kiki la tortue géante et Ralfone l’orang-outan font l’objet des deux premiers albums, tous deux écrits par Fred Bernard et illustrés par Julie Faulques.

Marie-Claude Bomsel et Gérard Dousseau, à l’époque respectivement chef vétérinaire et chef soigneur à la Ménagerie, livrent en fin d’ouvrage leur expérience avec ces animaux attachants.

Dès 5 ans .

Coédition Nathan – Muséum national d’Histoire naturelle
32 pages – 10 €




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !