Réforme du congé parental : une 2ème option plus courte et mieux rémunérée



Saisi par le président de la République sur le sujet du congé parental, le Haut Conseil de la Famille se réunit jeudi 11 février pour rendre ses conclusions et adopter un avis sur la réforme de ce congé. Thierry Damien, président de la fédération nationale Familles Rurales a participé aux travaux et sera présent à cette réunion.

Dans le cadre d’une réforme du congé parental, le Mouvement rappelle son attachement au maintien du congé parental de trois ans (CLCA) accessible dès le deuxième enfant. Il propose cependant une amélioration du dispositif du congé parental optionnel (COLCA), ouvert à ce jour aux familles ayant trois enfants. Le congé parental « raccourci » doit être :

– Accessible dès le premier enfant,
– D’une durée de douze mois à compter de la fin du congé maternité,
– Assorti d’une prestation équivalente à 70% du dernier salaire brut du parent concerné, plafonné 2019.5 euros* par mois et doit permettre le maintien des droits sociaux.

De plus, Familles Rurales propose qu’une période de deux mois consécutifs de congé non transférable soit réservée au père en plus des douze mois prévus. Si le père partage avec la mère le congé parental, en prenant deux mois consécutifs minimum, la période totale du congé serait alors étendue à 14 mois.

Plus généralement, Familles Rurales rappelle son attachement au libre choix de mode de garde, quel que soit le lieu de vie de la famille. Il revient aux parents de choisir le mode d’accueil de leur enfant (structure collective, assistante maternelle, à domicile) et aux Pouvoirs publics de leur donner les moyens d’accéder à leurs choix.

Enfin, le Mouvement insiste sur la nécessité de poursuivre le développement des structures d’accueil pour les jeunes enfants.

* 70%du plafond de la Sécurité Sociale

Source : Familles Rurales




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !