Raccourcir le congé parental : oui mais…



Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes et Michel Sapin, ministre du Travail ont annoncé l’ouverture en fin de semaine d’une négociation sur l’égalité professionnelle entre les partenaires sociaux et le gouvernement. Parmi les points abordés, celui de la réduction du congé parental, l’idée étant de passer à un congé plus court et mieux rémunéré.

Familles Rurales accueille favorablement cette proposition dans la mesure où elle correspond à sa demande : la mise en place d’un congé parental d’éducation d’un an, rémunéré à 70% du dernier salaire (d’un montant minimum de 800 euros). Le Mouvement propose aussi d’ajouter une période de deux mois supplémentaires de congé non transférable réservée à l’autre parent, soit une durée de congé de 14 mois au total. Ce congé est proposé dès le premier enfant.

La mise en place de parties non transférables des différents congés apparaît comme déterminante et indispensable dans la progression du partage des responsabilités familiales et professionnelles.

Cependant, Familles Rurales demande le maintien du congé parental de trois ans. Pour le Mouvement, les deux possibilités doivent être proposées aux familles, pour conserver le libre choix du mode de garde.

Familles Rurales restera vigilant et participera activement aux consultations mise en place prochainement.

www.famillesrurales.org




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !