QUIZ SUR LES PRODUITS DE TOILETTE POUR BEBES (2)



7. Les produits de toilette pour bébés subissent de nombreux tests de sécurité avant d’être mis sur le marché.
Vrai
La réglementation européenne impose un contrôle très strict de la sécurité des produits cosmétiques destinés aux enfants de moins de trois ans.

a) avant leur commercialisation, les produits de toilette pour bébés ainsi que les ingrédients qu’ils contiennent font l’objet d’évaluations de la sécurité adaptées aux caractéristiques des bébés :
1- les bébés n’étant pas encore « propres », il faut leur mettre des couches. La peau en contact avec la couche se trouve dans un milieu clos, chaud et humide. Les tests d’innocuité sont réalisés notamment en tenant compte de ces conditions particulières ;
2- le rapport surface du corps/poids d’un nourrisson diffère de celui d’un adulte. Cela signifie que la quantité de produit appliquée sur un bébé est proportionnellement supérieure à celle appliquée sur un adulte. Les marges de sécurité déterminant les quantités des ingrédients à incorporer sont donc plus importantes pour les produits de toilette pour bébés.
b) une fois mis sur le marché, les produits cosmétiques pour bébés sont en permanence contrôlés par les Autorités de Santé. Ces dernières peuvent, à tout moment, ordonner que soit immédiatement retiré du marché tout produit qui ne respecterait pas la réglementation.

8. Les échantillons de produits de toilette contenus dans les mallettes remises à la maternité sont identiques aux produits commercialisés.
Vrai
Les échantillons fournis dans les maternités sont les mêmes que les produits présents sur le marché.
Les échantillons suivent la même procédure d’évaluation que les produits commercialisés :
– avant d’être fournis aux maternités, les échantillons sont soumis à des contrôles très stricts attestant de leur innocuité,
– après leur mise à disposition dans les maternités, des contrôles peuvent être effectués à tout moment par les Autorités de Santé. Suite à ces contrôles, les échantillons peuvent être retirés des mallettes et, le cas échéant, le produit correspondant également retiré du marché.

9. Lors de la toilette de mon bébé, je ne dois pas utiliser des crèmes mais uniquement de l’eau et du savon.
Faux
Sauf si votre bébé présente une pathologie cutanée particulière ou s’il est prématuré et hospitalisé en service de néonatologie, la peau de votre enfant est quasi identique à celle d’un adulte ; la barrière cutanée de votre bébé, notamment, est équivalente à celle d’un adulte.
Il n’y a donc pas de raison particulière pour exclure les produits de toilette pour bébés pour les soins de votre enfant, d’autant que ces produits et les ingrédients qui les composent font l’objet d’évaluations d’innocuité adaptées aux caractéristiques des bébés.

10. Au soleil, si j’applique une crème solaire sur la peau de mon bébé, il est suffisamment protégé.
Faux
Même si la barrière cutanée de votre bébé est identique à celle d’un adulte, l’exposition au soleil pendant l’enfance est un facteur important dans le développement de cancers cutanés à un âge plus avancé.
C’est pourquoi, il ne faut jamais exposer votre bébé directement au soleil.
Il faut impérativement :
– le laisser à l’ombre,
– le protéger par des vêtements (lui mettre un chapeau, un T-shirt à manches longues, etc.),
– lui appliquer un produit de très haute protection solaire sur les zones découvertes (le sable et la neige ayant un pouvoir réfléchissant important),
– renouveler l’application de ce produit solaire toutes les deux heures environ car l’efficacité diminue avec la transpiration, l’intensité du soleil, les baignades…
– éviter de le sortir aux heures les plus chaudes (12h00-16h00).

11. Mon bébé est né prématurément (la naissance a eu lieu moins de 37 semaines après les dernières règles), je dois lui appliquer une crème particulière.
Faux
Durant le séjour de votre bébé en service de néonatologie, le personnel soignant a utilisé des produits adaptés. Depuis que votre enfant est revenu chez vous, et sauf si vous avez reçu des conseils particuliers, vous pouvez utiliser les produits de toilette du commerce.

12. Le « siège » (plus communément appelé « les fesses », « le petit derrière »…) est la partie du corps d’un bébé la plus fragile.
Faux
Sauf si la peau est irritée, l’épiderme fessier n’est pas une zone plus fragile que le reste du corps.
Jusqu’à ses trois ans, votre enfant n’est pas forcément « propre » ; c’est la raison pour laquelle vous lui mettez une couche. Les fesses de votre bébé sont donc en permanence dans un milieu chaud et humide. Avec la présence de selles et d’urine, il y a donc risque d’irritation de l’épiderme fessier.

Si votre bébé est sujet à des rougeurs des fesses, vous serez amené(e) à utiliser, pendant ces périodes là, des produits spécifiquement destinés aux fesses. Ces derniers s’appliquent souvent en couche épaisse.
C’est pourquoi ces conditions particulières d’utilisation ont été prises en compte lors de l’évaluation de la sécurité de ces produits de toilette pour bébés.

13. Mon enfant ne peut pas porter de parfum.
Faux
Certes, l’alcool, utilisé pour rendre soluble un parfum, peut potentiellement irriter la peau d’un bébé.
C’est la raison pour laquelle :
– les parfums « pour enfants » (ou encore « eaux de senteur ») ne contiennent généralement pas d’alcool ou ont une composition adaptée,
– pour les autres produits de toilette pour bébés contenant de l’alcool ou des compositions parfumantes, toutes les mesures nécessaires lors de l’évaluation de l’innocuité sont prises, avant la commercialisation, pour que le produit ne puisse pas nuire à la santé des bébés.

14. Mon enfant peut se brosser les dents avec du dentifrice fluoré pour adulte.
Faux
Le fluor est incorporé dans les dentifrices pour son rôle contre les caries. Cependant, en cas d’ingestion excessive, il existe un risque de fluorose dentaire, autrement dit l’émail est fragilisé et l’os s’abîme. Il est donc important d’utiliser un dentifrice fluoré adapté à l’âge de votre enfant.

Si votre enfant a de moins de 6 ans :
– le brossage des dents devant commencer dès l’apparition des dents afin d’éviter la survenue de caries, votre enfant doit utiliser des dentifrices de concentration inférieure ou égale à 50 mg de fluor/100g,
– la quantité de dentifrice à utiliser ne doit pas dépasser la grosseur d’un pois,
– votre enfant doit bien se rincer la bouche et recracher le dentifrice.

Il est recommandé que le brossage soit réalisé ou assisté par un adulte, afin de :
– vérifier la qualité du brossage,
– s’assurer de sa durée,
– limiter l’ingestion de dentifrice.

Pour savoir quel dentifrice prendre pour votre enfant, il vous suffit de regarder l’emballage. Des mentions vous indiquent si le produit peut être utilisé, et dans quelles conditions, par un enfant de moins de 6 ans.

La FEBEA, organisme à caractère non lucratif, est le Syndicat professionnel des entreprises cosmétiques (parfumerie, cosmétiques, produits d’hygiène, de toilette, produits capillaires).
Elle rassemble près de 300 entreprises, qui représentent plus de 97 % du chiffre d’affaires du secteur.
www.febea.fr
www.parlonscosmetiques.com

Source : Febea




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !