Que signifient les différentes couleurs des menstruations ?



La santé des femmes est une question extrêmement importante qui suscite encore de nombreux doutes chez les femmes. Quand on parle de menstruations, par exemple, les questions sont nombreuses. Nous parlerons ici plus particulièrement des règles roses, de leurs causes et de ce que ces saignements peuvent indiquer.

Les significations des saignements roses.

Les saignements de couleur rouge clair à rosé peuvent signifier que vous êtes au début de vos règles : du sang est mélangé à des pertes habituelles. Du sang rose ou des taches peuvent se produire lorsque le sang des règles se mélange au liquide cervical. L’utilisation de contraceptifs hormonaux peut abaisser les niveaux d’œstrogènes dans l’organisme, ce qui peut entraîner un écoulement plus léger avec une teinte rosée pendant les règles. Les rapports sexuels peuvent aussi créer de petites déchirures dans le vagin ou le col de l’utérus. Le sang peut alors se mélanger aux sécrétions vaginales et sortir sous forme de pertes roses. D’autres causes de sang de période rose peuvent inclure : perte de poids significative, alimentation malsaine, anémie. Des pertes roses ou rouge clair peuvent aussi signifier que vous êtes enceinte En effet, lorsque l’œuf fécondé s’implante dans la muqueuse utérine sept jours après la fécondation, de petits saignements peuvent survenir. Ils sont dus à la rupture de petits vaisseaux sanguins de la muqueuse utérine. Les menstruations roses peuvent indiquer plusieurs choses. La femme a quelques pertes hormonales légères de temps à autre, sans que cela dure plusieurs jours. Associées à des règles douloureuses, elle subit des changements hormonaux ou une anomalie gynécologique qui peuvent conduire à une infection sans gravité. Elle peut présenter les signes d’un début de grossesse. Il faut faire le point sur son mode de contraception et checkez sa pilule contraceptive. En aura-elle oublié la prise ces dernières semaines avant ou après un ou plusieurs rapports sexuels ? Un test de grossesse (ou une prise de sang) ne sera pas de trop pour en avoir le cœur net ! Encore une fois, ce n’est qu’une hypothèse.

Causes des règles « roses ».

Vous avez des règles comme diluées, moins abondantes et vous avez commencé à vous entraîner pour un marathon ? Ne cherchez pas plus loin.Une activité physique intense peut faire baisser vos niveaux d’œstrogènes, ce qui diminue votre flux et peut même arrêter vos règles. C’est fréquent chez les sportives de haut niveau. Ça peut paraître très pratique d’avoir moins ou plus du tout de règles, mais un niveau d’œstrogènes bas augmente les risques d’ostéoporose. L’ostéoporose est une maladie qui affecte les os et les rend plus fragiles. C’est une conséquence fréquente de la ménopause, une période de vie pendant laquelle les niveaux d’hormones sexuelles (dont les œstrogènes) diminuent aussi. Il est donc important de vous faire accompagner par un médecin si vous pensez que vos règles ont diminué d’intensité à cause du sport, afin que vous puissiez être suivie sur le long terme et éviter toute carence ou fracture.

Les menstruations roses sont-elles normales ?

Parfois, la couleur vire au rose, surtout le premier jour. Cela est dû au fait que la menstruation est encore relativement chargée de sécrétions vaginales. Ces substances, notamment la glaire cervicale, sont de couleur blanche et se mélangent au rouge des règles. Résultat : c’est un mélange rosé qui finit par atterrir sur vos protections hygiéniques lavables. Les règles rosées sont inquiétantes lorsqu’elles s’accompagnent d’un affaiblissement ou d’un état de fatigue car il peut s’agir d’anémie. Parfois, un sang menstruel plus clair fait suite à une alimentation déséquilibrée ou insuffisante ou à une importante perte de poids. La couleur rosâtre témoigne alors d’un organisme qui s’affaiblit. Enfin, au cas où la couleur des règles serait très foncée et qu’elles s’accompagneraient de certains symptômes tels que la fièvre, la difficulté à uriner ou de mauvaises odeurs, il est important de consulter. Il se pourrait que vous ayez un blocage au niveau du vagin, ce qui expliquerait l’oxydation du sang. Il est recommandé de consulter un gynécologue quand les pertes rosées sont répétées ou qu’elles sont accompagnées d’autres symptômes. En effet, elles peuvent également être le signe d’une infection, etc. Si les pertes rosées sont un phénomène unique et isolé, elles peuvent être négligées. Cependant, quand elles se répètent ou s’accompagnent d’autres symptômes, il est recommandé de consulter, conseille un médecin. Le gynécologue pourra éliminer certaines causes et traiter efficacement. Les pertes rosées sont fréquentes pendant la durée de l’allaitement. En effet, elles sont liées à l’atrophie des muqueuses, explique le spécialiste. Les pertes rosées sont peu significatives d’une mycose, rassure un médecin gynécologue obstétricien. En cas de doute d’une mycose, il convient de consulter son gynécologue qui mettre alors en place un traitement adapté. Il est possible de constater des pertes rosées après un rapport sexuel. Elles peuvent être la conséquence d’une irritation de la surface vaginale. Chez certaines femmes, ces saignements peuvent aussi être causés par une irritation du col de l’utérus. 




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances dédiées aux familles, parents et enfants