Que faut-il savoir sur les douleurs menstruelles ?



Les douleurs menstruelles lors d’un cycle menstruel sont extrêmement fréquentes chez les femmes en âge de procréer. Situées dans le bas-ventre, elles apparaissent souvent avant la période des règles entre un et trois jours qui reste de deux à trois jours. En règle générale, les manifestations de la douleur ne provoquent pas à elles seules des complications en termes cliniques. Cependant, ils peuvent causer un malaise ou, dans des cas extrêmes, conditionner négativement les activités quotidiennes, à la maison, à l’école ou au travail. Connaître les principaux symptômes, savoir comment agir en cas d’intensification des douleurs menstruelles et savoir dans quelle mesure elles peuvent être confrontées à la normalité.

Les principaux symptômes de la tension prémenstruelle

Comme mentionné précédemment, la douleur provoquée par l’approche des menstruations apparaît et s’aggrave continuellement dans la région abdominale et des crampes menstruelles. La tension prémenstruelle ou syndrome prémenstruel peut également se disperser dans d’autres parties du corps, comme la région lombaire et les cuisses. Bien qu’elle ne soit pas normalisée, les symptômes peuvent se manifester par des douleurs à la tête, aux jambes et au dos, des vertiges, de l’anxiété, des nausées, de la diarrhée, des vomissements et une faiblesse corporelle. Si la douleur s’exprime progressivement plus fortement, vous pouvez consulter un médecin.

Bonnes pratiques pour éviter les douleurs menstruelles

Afin de réduire efficacement les douleurs menstruelles lors d’un cycle menstruel, vous devez vous reposer pendant le nombre d’heures minimum recommandé  de 7 à 9 heures et vous libérer du stress accumulé dans la vie quotidienne. Une activité physique régulière comme le yoga et l’utilisation de compléments alimentaires tels que le magnésium, le zinc ou la vitamine B1 sont également recommandées pour diminuer la douleur des règles. Le contact avec l’eau du bain ou avec une compresse chaude à proximité de la zone douloureuse aidera également à combattre les coliques et les crampes menstruelles. Modifier son alimentation et arrêter de boire sont d’autres mesures utiles que vous pouvez prendre afin de soulager les règles douloureuses. Les fumeuses sont généralement plus sujettes aux douleurs menstruelles, il est donc recommandé d’arrêter de fumer pour éviter les inflammatoires stéroïdiens. Suite à la libération d’endorphines et à l’augmentation du flux sanguin, l’augmentation de l’activité sexuelle est naturellement une solution à prendre en compte durant cette période du cycle menstruel. Dans le domaine social, et bien qu’il soit naturel que vous restiez dans le confort de votre foyer pendant de longues périodes, essayez de parler aux personnes qui vous sont proches et essayez de vous abstraire de la douleur autant que possible.

L’utilisation de médicaments pour traiter les douleurs menstruelles

Les douleurs menstruelles peuvent être soulagées de nombreuses façons, bien que la solution, dans un premier temps, devrait être de consulter un médecin sans condition. Ensuite, des analgésiques et des anti-inflammatoires, comme l’ibuprofène, peuvent être utilisés pour réduire la douleur ou soulager les douleurs. Ils peuvent être pris immédiatement après les premiers symptômes ou au début des règles. La dose peut être prolongée jusqu’à la disparition des symptômes lors d’uncycle menstruel . Vous pouvez également utiliser des méthodes contraceptives hormonales telles que la pilule, l’implant de bras ou l’anneau vaginal, qui non seulement empêchent l’ovulation mais réduisent également les douleurs menstruelles. Mais cela peut avoir des effets secondaires. Dans des situations extrêmement graves et si vous ne souhaitez pas avoir d’enfants à l’avenir, l’ablation de l’utérus par voie chirurgicale peut être une possibilité à envisager. Toutefois, l’idéal est de toujours consulter un médecin avant prendre des anti-douleurs menstruelles.

De la normale à l’anormalité

Si toutes les procédures recommandées pour réduire la douleur associée aux règles ne sont pas efficaces et continuent à provoquer des complications dans votre vie quotidienne, consultez rapidement un médecin. Le médecin pourra établir un diagnostic et vous donner des conseils appropriés. Si la douleur augmente soudainement, prend des proportions impensables ou dure trop longtemps, il est également important d’en parler à un professionnel de la santé.




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances dédiées aux familles, parents et enfants