Que donner à boire aux enfants en été ?


Selon l’endroit où l’on se trouve pendant l’été, les besoins hydriques des enfants ne sont pas les mêmes selon leur âge et selon la chaleur.

Pour éviter tout risque de déshydratation, Israël Paniagua, diététicien-nutritionniste, délivre quelques conseils et rappelle que la composition corporelle de l’enfant est de l’eau est le principal constituant de l’organisme à hauteur de 60 à 65 %.

Comment reconnaître la déshydratation ?

Les signes de déshydratation se manifeste chez un enfant son irritabilité et son agitation liées à une soif insuffisante qui entraîne notamment une certaine sécheresse des muqueuses et l’absence ou presque de larmes au niveau des yeux.

Les apports et les sorties hydriques

Les apports proviennent pour moitié de l’ingestion d’eau et pour l’autre moitié de l’alimentation et de la récupération de molécules d’eau lors des réactions chimiques internes appelée synthèse endogène.

Les pertes d’eau sont de 4 types : urinaires, digestives, cutanées et respiratoires.

Quelles quantités ingérer ?

Les besoins en eau chez l’enfant différent selon le poids :

  • entre 3 et 10 kg : un apport de 100 ml/kg de poids/jour est nécessaire ;
  • entre 11 et 20 kg : 1 000 ml + 50 ml pour chaque kg au-dessus de 10/jour ;
  • au-delà de 20 kg : 1 500 ml + 20 ml pour chaque kg au-dessus de 20/jour ;
  • pour l’adolescent, ce sont les mêmes recommandations que pour l’adulte, soit environ 1,3 à 1,5 l/jour.
Comment se réhydrater ?

Boire de l’eau ne suffit pas, il faut également se nourrir car tous les aliments (à l’exception de l’huile et du sucre) sont constitués d’eau.

Les plus riches en eau sont à privilégier :

  • les légumes frais (crus, cuits, en soupe froide, en potage…) ;
  • les fruits frais (crus, mixés, en smoothie « maison »…) ;
  • les laitages (lait, yaourt, petit-suisse, fromage blanc…) ;
  • les féculents cuits (pomme de terre, pâtes, riz, légumineuses…) ;
  • les poissons ;
  • les œufs ;
  • les viandes.
De l’eau, rien que de l’eau

Il n’y a qu’une seule boisson indispensable et recommandée en dehors du lait maternel si la maman allaité son bébé, c’est l’eau. Elle est à boire à volonté pendant et en dehors des repas, qu’elle provienne du robinet, qu’elle soit minérale ou qu’elle coule de source. La quantité à boire doit être abondée lors de grosses chaleurs et en cas d’activité physique ou sportive.

Il faut savoir que les boissons sucrées, aux apports importants en sucre et en calories n’étanchent pas la soif. Il est possible d’en consommer occasionnellement en dehors des repas, juste pour le côté « plaisir ».

Quelques exemples de boissons :
  • Eau : toute la journée ;
  • Lait : 1 bol ou 1 verre au petit-déjeuner ;
  • Jus de fruit : ½ verre au petit-déjeuner et/ou au goûter. Privilégier le 100 % pur jus « sans sucre ajouté » (pas de nectar et ou « à partir de jus concentré ») ;
  • Sirop : très dilué dans l’eau (éviter au quotidien) ;
  • Si soda avec de la caféine : occasionnellement ;
  • Éviter le café et le thé pour le côté trop excitant ;
  • Les boissons alcoolisées sont bien évidemment interdites.
Comment faire quand un enfant n’aime pas le goût de l’eau ?

Si tel est le cas, il faut le réhabituer petit à petit à l’eau en lui en proposant avec un peu de jus de citron, ou quelques feuilles de menthe, ou de l’eau gazeuse ou encore de la tisane.

L’hydratation des enfants relèvent des adultes qui en ont la responsabilité. Il est essentiel d’être vigilants pour eux, de les faire boire régulièrement et de ne pas oublier la consigne primordiale qui est de ne pas exposer les enfants au soleil et à la chaleur a fortiori aux heures les plus chaudes. Lorsqu’on sort avec des enfants, il est indispensable de leur mettre une crème protectrice, du textile protecteur, des lunettes, un chapeau à larges bords, de leur réhydrater la peau avec un brumisateur ou un linge humide, etc.

Dernier conseil : à l’étranger, il ne faut donner que de l’eau minérale décapsulée devant vous aux enfants, pas d’eau du robinet et pas de glaçon.

Bel été bien hydraté aux petits et aux plus grands !

Anne Vaneson-Bigorgne

avec les conseils d’Israël Paniagua, diététicien

 



NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances dédiées aux familles, parents et enfants